Book Series Recherches sur les Réceptions de l'Antiquité , vol. 4

Le sens des textes classiques au Moyen Âge

Transmission, exégèse, réécriture

Silverio Franzoni, Elisa Lonati, Adriano Russo (eds)

  • Pages: 278 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:8 b/w, 5 tables b/w.
  • Language(s):French, Italian, English
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • € 90,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-59846-8
  • Hardback
  • Forthcoming (Aug/22)

Forthcoming
  • c. € 90,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


La transmission et la fortune des textes classiques latins au Moyen Âge à travers douze cas d’étude.

BIO

Silverio Franzoni est doctorant de la Scuola Normale Superiore (Pise) et de l’École Pratique des Hautes Études – PSL (Paris).
Elisa Lonati est doctorante de l’École Pratique des Hautes Études – PSL (Paris) et de la Scuola Normale Superiore (Pise).
Adriano Russo est doctorant de l’Université de Pise et de l’École Pratique des Hautes Études – PSL (Paris).

Summary

De l’Italie lombarde à l’Italie humaniste, de la renaissance carolingienne à celle de la France et de l’Angleterre aux xiie-xiiie siècles, ce volume se propose d’interroger une thématique connue – celle de la fortune des auteurs classiques latins au Moyen Âge – à partir de quelques perspectives nouvelles et en multipliant les types d’approche. Organisées autour de trois axes – la transmission, l’exégèse et la réécriture – douze contributions s’intéressent à la manière dont les textes de l’Antiquité, tant en prose qu’en poésie, ont été cités, commentés et réemployés au fil des siècles, afin de conserver le patrimoine du passé tout en l’infléchissant pour atteindre des buts nouveaux.
En s’attachant à des produits littéraires variés, des œuvres originales à l’univers des gloses, des commentaires, des florilèges et des miscellanées, cette sélection raisonnée d’enquêtes montre comment les auteurs classiques ont connu une vie nouvelle – celle qui les a conduits jusqu’à nous – grâce à la copie et aux échanges, à la redécouverte fortuite ou à une renommée solide, à travers l’emprunt occasionnel ou le dépouillement systématique, l’excerption, l’adaptation et les vraies erreurs d’interprétation. Méthode philologique, critique littéraire et recherche historique se combinent, avec une attention particulière pour les modalités concrètes de la lecture et de l’exploitation des Anciens, et conduisent à de multiples approfondissements sur la genèse matérielle et intellectuelle de certaines œuvres : parmi elles, plusieurs doivent encore faire l’objet de travaux de première main, dont on donne ici les tout premiers résultats.