Book Series Bibliothèque de l'Ecole des Hautes Etudes, Sciences Religieuses , vol. 159

Etudes d'exégèse médiévale offertes à Gilbert Dahan par ses élèves

A. Noblesse-Rocher (ed)

  • Pages: 288 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2013

  • € 60,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-54802-9
  • Paperback
  • Available
  • € 60,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-54826-5
  • E-book
  • Available


Review(s)

"Alles in allem wird der Band seinem Ziel gerecht: Er stellt ein akademisches Bouquet zu Ehren des Meisters der Erforschung der jüdisch-christlichen Gleichzeitigkeit im Mittelalter dar, das nicht anders als gelungen zu bezeichnen ist." (Rainer Berndt, in: Sehepunkte, 14 (2014), Nr. 9 [15.09.2014], www.sehepunkte.de/2014/09/24129.html)

 

Summary

Après les ouvrages classiques de Beryl Smalley et Henri de Lubac, les travaux de Gilbert Dahan ont renouvelé les études sur l’exégèse de la Bible en Occident chrétien au moyen âge. Tout d’abord, l’attention qu’il a portée aux méthodes mêmes de l’exégèse a mis en valeur les questions de critique textuelle et le schématisme de la démarche des exégètes. Mais son souci de caractériser une « herméneutique médiévale » a permis aussi de montrer combien exégèse « confessante » et exégèse « scientifique » (pour employer les catégories de Paul Ricoeur) construisent harmonieusement le sens, notamment chez les auteurs du XIIIe siècle.
Ces recherches ont été l’objet de son enseignement à l’École pratique des hautes études (Section des sciences religieuses), dans la chaire « Histoire de l’exégèse chrétienne au moyen âge ». Plusieurs de ses « élèves » ou auditeurs lui offrent le présent recueil d’études, qui illustrent la fécondité de son enseignement, au point qu’on peut parler d’un renouveau des études bibliques médiévales chez les jeunes chercheurs en France. Ses travaux ont aussi donné des outils d’analyse aux historiens et sociologues du moyen âge et même de l’époque moderne.
Plusieurs des aspects de cette recherche sont ici illustrés : critique textuelle à l’époque carolingienne, étude de thèmes ou de versets particuliers, méthodes des commentateurs – mais aussi présence de la Bible en dehors même de l’exégèse, dans les traductions, dans la réfl exion politique ou dans la controverse avec les juifs.

Annie Noblesse-Rocher est professeur d’histoire du christianisme médiéval et moderne à la Faculté de théologie protestante, Université de Strasbourg. Elle poursuit des recherches sur les commentaires monastiques médiévaux (L’expérience de Dieu dans les sermons de Guerric, abbé d’Igny, XIIe siècle, Paris, Cerf, 2005) et sur ceux de la première modernité (en particulier sur Martin Bucer, dont elle édite des oeuvres).

Contributeurs : Claire Angotti, Emmanuel Bain, Timothy Bellamah, Hedwige Boff y-de Bouteiller, Caroline Boucher, Adrien Candiard, Caroline Chevalier-Royet, Sophie Delmas, Maria Valeria Ingegno, Kristina Mitalaité, Brigitte Prévot, Anne-Zoé Rillon-Marne, Lydwine Scordia, Sumi Shimahara, Claire Soussen-Max.