Book Series Corpus Christianorum Series Graeca , vol. 88

Sophronius Hierosolymitanus

Laudatio et Narratio Miraculorum Sanctorum Cyri et Iohannis

Marina Detoraki (ed)

  • Pages: 320 p.
  • Size:155 x 245 mm
  • Illustrations:1 b/w, 2 tables b/w.
  • Language(s):Greek
  • Publication Year:2023


Pre-order*
  • c. € 260,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


Le Sanctuaire Égyptien et les Miracles des saints Cyr et Jean aux 6e-7e siècle revivent sous la plume de Sophrone de Jérusalem.

BIO

Né à Damas peu après 550, Sophrone est un auteur marquant de la fin de l’Antiquité tardive. Maître de rhétorique, il devient moine près de Jérusalem. Il fut le disciple de Jean Moschos, auteur du Pré Spirituel, avec lequel il se rend en Égypte. C’est là qu’il écrit les Miracles de Cyr et Jean. Son œuvre aussi comprend des homélies et des poèmes anacréontiques. En 636, il devient patriarche de Jérusalem et meurt en 638.

Marina Detoraki Flusin est Professeur Associée de Philologie Byzantine à l’Université de Crète et Membre Attaché du Centre d’Études Byzantines (UMR Orient et Méditerranée) à Paris. Ses recherches portent sur l’histoire de textes et la culture du livre manuscrit de l’ère byzantine et post-byzantine. Son domaine d’étude comprend la littérature et l’hagiographie des Ve-XIe siècles, en particulier les Passions des martyrs, les récits édifiants et les collections de Miracles.

Summary

Les saints martyrs Cyr et Jean avaient en Égypte, à Ménouthis – l'actuelle Aboukir, non loin d'Alexandrie – un sanctuaire où les malades venaient pratiquer l'incubation dans l'espoir d'une guérison miraculeuse. Le futur patriarche de Jérusalem Sophrone, moine et sophiste, lui-même guéri par les saints, leur consacre vers 610 une longue œuvre. Soucieux de promouvoir leur culte, il fait leur éloge, puis raconte soixante-dix de leurs miracles. Ces récits colorés et vivants constituent une source de premier plan sur la société de l'Égypte byzantine peu avant la conquête arabe, la vie d'un sanctuaire, la pratique de l'incubation, l'histoire de la médecine. Le dernier miracle, sur la guérison de Sophrone, est un étonnant récit autobiographique. En écrivant cette œuvre qui montre sa reconnaissance, Sophrone cherche aussi à établir, dans une Égypte divisée, le rayonnement d'un sanctuaire contrôlé par les chalcédoniens.

Dans la bibliographie récente, l'Éloge et les Miracles avaient été dissociés. La présente édition restitue une unité voulue par Sophrone lui-même.