Book Series Etudes (Institut Historique belge de Rome) , vol. 2

L’uomo musicale nell’antico cristianesimo

Storia di una metafora tra Oriente e Occidente

Laurence Wuidar

  • Pages: 132 p.
  • Size:160 x 240 mm
  • Language(s):Italian
  • Publication Year:2016

  • € 45,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-90-74461-84-9
  • Paperback
  • Available


BIO

Laurence Wuidar, docteur en musicologie (Université libre de Bruxelles, 2007) est actuellement maître assistante au département d’histoire de l’art et musicologie de l’Université de Genève grâce à un mandat du Fonds national de la recherche scientifique suisse et « docente stabile straordinario » d’Histoire de la philosophie médiévale au Studio filosofico domenicano de Bologne. Parmi ses ouvrages figurent Musique et astrologie après le concile de Trente, Turnhout, Brepols, 2008 ; Canons énigmes et hiéroglyphes musicaux dans l’Italie du 17è siècle, Bruxelles, Peter Lang, 2008 ; L’angelo e il girasole. Conversazioni filosofico-musicali, Bologna, ESD, 2010; La simbologia musicale nei Commenti ai Salmi di Agostino, Milano, Mimesis, 2014.

Review(s)

“[It] is a rich and welcome contribution on early Christian musical conceptions (…) In short, the volume constitutes a valid contribution to the investigation of the past through musical conceptions” (Gianluca Foschi, in Latomus, 77/1, 2018, p. 303-305)

Summary

De Platon à Diderot, une figure particulière se retrouve dans différentes formes de littérature – philosophique, théologique, médicale et musicale. L’homme musical est une métaphore qui parcourt l’histoire culturelle européenne, trouvant sa source et ses premiers développements dans la pensée grecque païenne et juive hellénistique, connaissant un contour chrétien défini par les Pères grecs puis latins, se métamorphosant ensuite au cours de la Renaissance pour changer radicalement de visage avec les révolutions scientifiques. L’homme transformé en instrument de musique, lyre dont les cordes sont pincées par la main de l’Éternel ou flûte dans laquelle souffle l’Esprit saint, est un fil rouge de l’imaginaire oriental et occidental. Le but de cet ouvrage est d’en étudier la naissance à travers l’analyse de textes patristiques grecs et latins. La sélection de textes de quatre Pères d’Orient et d’autant de Pères d’Occident permet au lecteur de suivre l’évolution de l’homme musical, de voir comment la métaphore musicale est, pour les Pères, un outil épistémologique unique, un moyen de connaissance et d’analyse de la nature de l’être humain, de ses particularités et de son rapport au monde divin, une figure où s’entrecroisent les questions anthropologiques, médicales, philosophiques et théologiques, et enfin d’approfondir la richesse symbolique de la musique dans l’ancien Christianisme.