Book Series Clavis Patrum Graecorum , vol. 2/1bis

Clavis Patrum Graecorum. Patres Postnicaeni (Saeculum quartum)

Scriptores Alexandrini et Aegyptii (CPG 2000-2684). Deuxième édition, revue et mise à jour

Maurits Geerard †, Jacques Noret

  • Pages: 325 p.
  • Size:155 x 245 mm
  • Language(s):Latin, French
  • Publication Year:2023


Pre-order*
  • c. € 185,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


The Greek Clavis, much in the same way as its Latin counterpart, aims to inform the user on the whole range of Greek patristic texts, their editions, and their authenticity.

BIO

Maurice Geerard (Zomergem, 1919 – Bruges, 1999) élabora en 14 ans (1969-1983) un répertoire complet, numéroté, des œuvres patristiques grecques du Ier au VIIIe siècle, avec les références de base sur leurs éditions, traductions anciennes, datation, authenticité, etc. ; la première partie du Ier tome de cette Clavis Patrum Graecorum est ici mise à jour. Dès 1974, M. Geerard avait en effet demandé son aide à Jacques Noret pour tenir le répertoire à jour, et en 1998, ils produisirent ensemble un Supplementum.

Après plus de 11 ans passés à étudier les textes hagiographiques grecs anciens et médiévaux chez les Bollandistes, Jacques Noret fut recruté par les directeurs de la Series Graeca du Corpus Christianorum, série qui venait d’être lancée à la KU Leuven, pour assurer l’exactitude des textes qu’on présentait à l’impression ainsi que des études philologico-historiques qui les accompagnaient ; ce fut là sa tâche du début de 1978 à sa retraite en septembre 2004. Comme ce travail exigeait de rester au courant de tout ce qui se publiait dans le domaine de la Patristique grecque, cela lui permit de répondre au souhait de M. Geerard, qui dès 1974 lui avait demandé de prendre note, dans ses lectures, de tout ce qui devait être ajouté ou modifié à la Clavis qu’il publiait. Ce travail, que n’interrompit pas la retraite officielle, fut à la base du Supplementum de 1998, de la réédition augmentée du t. III en 2003, de la deuxième édition du t. IV en 2018, et l’est encore pour le présent volume.

Summary

Dès la parution de son premier tome, en 1974, la Clavis Patrum Graecorum s’est imposée aux patristiciens, byzantinistes, historiens et théologiens comme l’instrument indispensable pour désigner de manière univoque, grâce à un numéro, les multiples textes dont ils s’occupent. Mais un tel instrument de travail, qui pour chaque œuvre indique la meilleure édition, ce qu’on sait de sa date et de son authenticité, de sa tradition manuscrite, et cela non seulement en grec mais dans toutes les langues chrétiennes anciennes dans lesquelles elle a été traduite (latin, copte, syriaque, etc.), doit évidemment être tenu à jour, car les études progressent, et progressent vite. Les écrits sont mieux édités, mais aussi mieux étudiés ; les moyens modernes permettent de trouver plus facilement, en amont, les œuvres dont ils se sont inspirés, et en aval, les textes qu’ils ont eux-mêmes influencés. Si les versions anciennes ont tant d’importance, c’est notamment parce qu’elles ont parfois conservé des manuscrits plus anciens que le monde grec, lequel, à l’époque de la translittération, a souvent éliminé les modèles onciaux de ses manuscrits désormais écrits en minuscules. D’où l’importance de nos mises à jour : la partie de la Clavis concernant les Pères alexandrins et égyptiens du IVe siècle, qui comptait 134 pages en 1974 et avait reçu 49 pages de supplément en 1998, occupe désormais plus de 300 pages. C’est dire combien la présente révision était nécessaire !

TABLE OF CONTENTS

Préface à la seconde édition

Conspectus materiae
Sigles et titres abrégés
Abbreviationes
CPG n°s 2000-2684
Textes répertoriés dans les autres tomes de cette Clavis et cités dans le présent volume
Concordantiae (PG, PL, CPL, BHG, BHL, BHO)

Index nominum et operum