Book Series Burgundica , vol. 34

Marguerite de France, comtesse de Flandre, d’Artois et de Bourgogne (1312-1382)

Une vie de princesse capétienne au temps des Valois

Jean-Baptiste Santamaria

  • Pages: 540 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:4 b/w, 11 col., 4 tables b/w.
  • Language(s):French
  • Publication Year:2022

  • € 109,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-59514-6
  • Paperback
  • Available

Forthcoming
  • € 109,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-59515-3
  • E-book
  • Forthcoming


Véritable marraine de l’État bourguignon, Marguerite de France, comtesse de Flandre, d’Artois et de Bourgogne représente une figure politique majeure et pourtant oubliée du XIVe siècle, dont le faste et le mode de vie éclairent sur l’incarnation du pouvoir au féminin à la fin du Moyen Âge.

BIO

Jean-Baptiste Santamaria est maître de conférences HDR à l’université de Lille. Spécialiste des pouvoirs princiers de la fin du Moyen Âge, il a publié La Chambre des comptes de Lille de 1386 à 1419. Essor, organisation et fonctionnement d’une institution princière, Turnhout, Brepols, 2012 ; et Le secret du prince. Gouverner par le secret (France-Bourgogne, XIIIe-XVe siècles), Ceyzérieu, Champ Vallon, 2018 (prix du livre du Sénat 2018, prix de la Dame à la Licorne 2018).

Summary

Fille du roi Philippe V et de Jeanne de Bourgogne, Marguerite de France (1312-1382) est une figure majeure et pourtant méconnue du XIVe siècle. Après une éducation soignée marquée par l’influence de Mahaut ainsi que par les raffinements et les crises qui caractérisent la cour des derniers Capétiens, elle est mariée au futur comte de Flandre Louis de Nevers en 1320. Investie de la délicate mission de réconcilier les lions et les lys, elle affronte des débuts calamiteux sur le plan personnel et politique avant que son installation en Flandre et la naissance de l’héritier Louis de Male ne lui confèrent une certaine influence. Si les révoltes flamandes puis le veuvage la conduisent à un retrait apparent, elle maintient la Flandre dans l’alliance française en imposant à son fils une série de mariages. Héritant en 1361 des comtés d’Artois et de Bourgogne, elle devient une figure essentielle du jeu politique, redressant une situation d’abord périlleuse et rassemblant autour d’elle un nouveau parti bourguignon. Cette vie de princesse est marquée par une intense circulation s’appuyant sur un vaste réseau de résidences, et s’accompagne des raffinements d’un mode de vie princier qui éclaire sur une culture matérielle mêlant usages français, septentrionaux et bourguignons. Du mécénat aux pratiques dévotionnelles s’élabore l’identité complexe d’une fille de roi de France marquée par Mahaut d’Artois, jouant des images traditionnelles d’un pouvoir féminin pacificateur tout en recourant à la force. À ce titre, elle peut être considérée comme une marraine de l’État bourguignon.

TABLE OF CONTENTS

Introduction

Première partie : Fille, épouse, veuve, princesse : une vie de femme de pouvoir au XIVe siècle

Introduction de la première partie

Chapitre 1. Une enfance royale aux derniers temps des Capétiens (1312 ?- 1320)
Chapitre 2. Les difficiles débuts de « madame de Flandres » (1320-1327).
Chapitre 3. Lys et lions réconciliés. L’avènement en Flandre de la comtesse
Chapitre 4. Le retour de la guerre et l’exil 1337-1346
Chapitre 5. Le veuvage : temps de liberté, temps d’épreuves (1346-1361)
Chapitre 6. Marguerite de France au temps du roi Jean le Bon : face à la tourmente
Chapitre 7. Une succession contrariée (1361-1364) : face au roi Jean le Bon
Chapitre 8. Charles V, la paix, l’alliance française et la reconstitution d’un parti bourguignon (1364-1369)
Chapitre 9. Pertes et profits de l’alliance Valoise. Le temps de la remise en ordre (1369-1378)
Chapitre 10. Entre guerre et révoltes : protéger la succession 1377-1382

Conclusion de la première partie

Deuxième partie : L’art d’être princesse : mode de vie et identité d’une fille de roi de France au XIVe siècle

Introduction de la deuxième partie

Chapitre 11. Une vie d’itinérance : géographie de Marguerite de France
Chapitre 12.  Vie de châteaux, vie urbaine : manières d’occuper l’espace
Chapitre 13. Tenir sa cour : distraction, consommation et habillement entre quotidien et temps de fête
Chapitre 14. Marguerite de France et les arts : un mécénat oublié
Chapitre 15. « Pourveoir et subvenir en son vivant au remede et salut de s’amme ». Piété, dévotion et identité princière
Chapitre 16. Conscience de soi, communication et mémoire : la construction d’une identité

Conclusion de la deuxième partie

Conclusion générale
Sources et bibliographie
Sources imprimées (sélection)
Ouvrages et travaux
Index

Media
Some third-party content could not be displayed due to your cookie settings. Click here to allow third-party content.