Book Series Bibliothèque de l'Antiquité Tardive, vol. 41

Naissance du discours sur les édifices chrétiens dans la littérature latine occidentale

D’Ambroise de Milan à Grégoire de Tours

Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard

  • Pages: approx. 486 p.
  • Size:216 x 280 mm
  • Illustrations:16 b/w, 1 col., 2 maps b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2023


Pre-order*
  • € 100,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


BIO

Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard est Maître de conférences habilité à diriger des recherches en langue et littérature latines à l’Université d’Aix-Marseille. Elle est spécialiste de littérature latine tardive et étudie en particulier le discours sur les monuments de l’Antiquité Classique à l’Antiquité tardive (architecture et décor) et les liens de ce discours avec les dossiers archéologiques. Ses recherches récentes portent sur l’étude du discours sur les édifices chrétiens en Occident et son vocabulaire entre literature, technicité et spiritualité.

Summary

La naissance du discours sur les édifices chrétiens dans la littérature latine occidentale, d’Ambroise de Milan à Grégoire de Tours, est quasiment contemporaine de l’apparition des monuments chrétiens dans l’Occident romain. La première partie de l’ouvrage met à la disposition des lecteurs (chercheurs mais aussi tout lecteur s’intéressant à l’Antiquité tardive, à sa littérature et à son architecture) un corpus de textes littéraires (prose et poésie) liés aux édifices chrétiens, avec une prise en compte des dossiers archéologiques. La deuxième partie de l’ouvrage est consacrée à l’étude lexicale et culturelle du vocabulaire mis en évidence à partir de ce corpus. Le premier chapitre se concentre sur la présence du vocabulaire de la théorie architecturale, de l’esthétique et de la spiritualité chrétienne entre l’héritage classique et un monde nouveau. Le deuxième chapitre est consacré aux dénominations de l’édifice chrétien et met en évidence la nécessité de prendre en compte la spécificité de chaque terme et d’envisager ses possibles évolutions sémantiques au cours du temps. Enfin, le troisième chapitre envisage les dénominations des différentes parties de l’édifice chrétien à partir de l’exemple de l’espace basilical. L’ensemble de l’ouvrage est une contribution à l’étude de l’émergence de l’église-bâtiment en Occident, mais aussi à l’étude scientifique d’une nomenclature de termes qui ont une importance culturelle considérable. Ils sont en effet à l’origine d’une grande partie du vocabulaire qui, aujourd’hui encore, sert à décrire les édifices du christianisme. Il constitue le début d’une vaste enquête qui devra ensuite être élargie à l’ensemble du Moyen Âge occidental.

TABLE OF CONTENTS

Introduction

Des vers

De la prose : l’importance du genre épistolaire dans le discours sur les monuments chrétiens

Autres formes du discours en prose sur les monuments chrétiens

Liens avec les discours précédents sur les monuments et notion de remploi

Vocabulaire descriptif des édifices chrétiens et vocabulaires techniques

Structuration de notre étude

Choix d’un corpus de monuments pour nos recherches lexicales

Introduction de principes de classification

Vers une classification thématique

Première partie : L’apparition du discours sur les monuments chrétiens dans la littérature occidentale d’Ambroise de Milan à Grégoire de Tours

Introduction

I.1 La genèse du discours sur l’édifice chrétien en Occident : d’Ambroise de Milan à Sidoine Apollinaire

Le cas des épigrammes de Damase

La monumentalisation des tombes des martyrs romains

Les deux inscriptions liées aux interventions de Damase au Vatican

Le drainage du cimetière du Vatican et le baptistère et / ou le canthare de Saint-Pierre de Rome = Ferrua 3 (D1)

Inscription du baptistère du Vatican = Ferrua 4 (D2)

L’évocation d’un décor dans un fragment d’épigramme damasienne en rapport avec la basilica maior constantinienne de Saint-Laurent-Hors-les-Murs = Ferrua 34 (D3)

Les deux épigrammes de l’église S. Lorenzo in Damaso à Rome (D4 et D5)

L’épigramme qui évoque l’église S. Lorenzo in Damaso à Rome, appelée de manière probablement erronée Titulus archiuorum = Ferrua 57 (D4)

Titulus ecclesiae, S. Lorenzo in Damaso= Ferrua 58 (D5)

Le discours sur les édifices religieux dans l’œuvre d’Ambroise de Milan

Le discours sur les édifices religieux dans l’œuvre de Paulin de Nole

Les passages descriptifs liés à Saint-Pierre-de Rome dans la lettre à Pammachius (Paul. 1 et Paul. 2)

Les descriptions du complexe basilical dédié à Félix de Nole dans l’œuvre de Paulin

Le complexe félicien dans le carmen 27

Le cycle iconographique de la nouvelle basilique de Félix

Les passages de la lettre 32 de Paulin de Nole contenant des passages descriptifs : un témoignage sur les monuments de Primuliacum et de Nole

Le complexe basilical commandité par Sulpice Sévère à Primuliacum

Un nouvel élément clef de la pensée architecturale de Paulin : l’association des reliques des saints et d’un fragment de la Sainte Croix et présentation du titulus qui lui est lié

Transition vers la description architecturale des descriptions de Nole et de Fundi (§ 9 et première partie du § 10)

Les inscriptions en vers et le discours consacrés au complexe basilical dédié à Félix de Nole

Les autres tituli qui ornent les basiliques dédiées à Félix et leur liaison à l’architecture du complexe

Les tituli consacrés à la basilique de Fundi

Le complexe félicien dans le carmen 28 de Paulin de Nole

Les autres passages des carmina de Paulin de Nole concernant l’architecture et / ou le décor du complexe félicien

Les évocations descriptives du complexe félicien dans le Carmen 21 (Paul. 47, Paul. 48, Paul. 49)

Les descriptions d’édifices religieux dans l’œuvre de Prudence

La description de la basilique où sont conservées les cendres d’Eulalie à Mérida, Peristephanon 3, v. 186-200 (Prud. 1)

L’hymne 8 du Peristephanon : un poème épigraphique pour un baptistère (Prud. 2)

La description de la basilique sub diuo dédiée à Hippolyte, Peristephanon 11, v. 215-230 (Prud. 3) (Voir Fig. 3)

Évocation de Saint-Pierre de Rome, puis du reflet d’une fresque ou d’une mosaïque dans la vasque de la chapelle baptismale construite par Damase, Perist. 12, v. 29-42 (Prud. 4) (voir Fig.9)

Description de la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs, Peristephanon, 12, v. 45-54 (Prud. 5)(voir Fig. 15)

Évocation de la basilique (?) dédiée à saint Cassien d’Imola, Peristephanon, 9, v. 5-12 (Prud. 6)

Les descriptions d’édifices religieux dans l’œuvre de Sidoine Apollinaire

Les vers consacrés à la description de l’église de Lyon, à la demande de l’évêque Patiens et leur présentation par Sidoine, Lettre 2, 10, 2-4 (Sid. 1)

Nouvelle évocation de l’œuvre édificatrice de Patiens de Lyon, Lettre 6, 12, 3-4 (Sid. 2)

Évocation de la reconstruction (ou agrandissement) de la basilique Saint-Martin de Tours et les vers que Sidoine a composés à ce sujet à la demande de l’évêque Perpetuus, Lettre 4, 18, 4 (Sid. 3), voir Fig. 6 (basilica sancti Martini)

Autres passages de Sidoine Apollinaire évoquant avec un certain degré de précision des édifices religieux

Les poèmes de la sylloge du Martinellus

Permanence et évolution du discours sur les édifices chrétiens d’Avit de Vienne à Grégoire de Tours

Les descriptions et évocations de monuments religieux dans l’œuvre d’Avit de Vienne (450-518)

La lettre 2, 50 à Arigius au sujet de l’église que ce dernier a construite : un condensé de termes théoriques appartenant, entre autres, au vocabulaire architectural vitruvien (Avit. 1)

Avit et la restauration du baptistère de Vienne, homélie 18 (Avit. 2)

Évocation de la cathédrale Saint-Pierre à Moûtiers en Tarentaise, homélie 21 (Avit. 3)

Évocation d’une basilique Sainte-Marie, homélie 22-23 (Avit. 4)

Au sujet de la dédicace d’une basilique supérieure : Saint-Irénée de Lyon (J.-F. Reynaud) ou Saint-Laurent de Grenoble (R. Colardelle 2008), homélie 24 (Avit. 5)

Présence des édifices religieux dans d’autres textes d’Avit

Les descriptions et évocations de monuments religieux dans les carmina d’Ennode de Pavie (474-521)

Quelques éléments d’introduction sur Ennode

Ennode de Pavie : les épigrammes liées aux monuments religieux

Les poèmes sur la domus épiscopale de Milan ? (Enn. 10 à 12)

Martin de Braga

La description des monuments chrétiens à l’époque de Venance Fortunat et de Grégoire de Tours *

Les évocations et descriptions de monuments religieux dans l’œuvre de Venance Fortunat (voir Fig. 2)

Les descriptions et évocations d’édifices religieux dans l’œuvre de Grégoire de Tours classées selon l’ordre de Topographie chrétienne de la Gaule

Province ecclésiastique de Tours (Lugdunensis Tertia) = TOP CHRET V

Province ecclésiastique de Bourges (Aquitania prima) = TOP CHRET VI

Province ecclésiastique de Narbonne (Narbonensis Prima) = TOP CHRET VII

Province ecclésiastique de Rouen (Lugdunensis Secunda) par N. Gauthier et M. Fixot, Paris, De Boccard, 1996. = TOP CHRET IX

Province ecclésiastique de Bordeaux (Aquitania Secunda) = TOP CHRET X

Province ecclésiastique de Cologne (Germania Secunda) = TOP CHRET XII

Province ecclésiastique d’Eauze (Nouempopulana) = TOP CHRET XIII

Province ecclésiastique de Reims (Belgica Secunda) = TOP CHRET XIV

Monuments en dehors de la Gaule mérovingienne

Deuxième partie : L’étude du vocabulaire de la représentation littéraire des monuments chrétiens

ii. 1 Présence du vocabulaire de la théorie architecturale, de l’esthétique et de la spiritualité chrétienne dans le discours sur les monuments du christianisme d’Ambroise de Milan à Grégoire de Tours

Architecture, théorie, termes généraux : penser l’art d’édifier pour les chrétiens

Aedificatio / aedificare, aedificium

Ars

Opus 1 et 2

Fabrica 1 et Ratio

Forma

Conclusion

Assembler et disposer différentes parties de l’architecture et du décor : le souci d’un programme architectural et spirituel cohérent

Componere / Compositio (Conponere / conpositio)

Disponere / dispositio

Ordo 1

La notion de convenance et la nécessité d’une adéquation entre l’architecture, le décor et le programme spirituel illustré par les édifices

Decor

Decus

Decere

Dignitas

Decorare

L’apparence visuelle de l’édifice chrétien : entre beauté et spiritualité

Elegantia /Elegans / Eleganter

Venustas /uenustus

Gratia / Gratus

Facies et species

Vtilis (Vtilitas)

Les catégories esthétiques de la description : dire l’unité du divin à partir du multiple (autour des concepts de concordia discors et uarietas)

Concordia discors

Concordare / Concordia et dissidere

Sociare et ses contraires (disiungere, dissociare…)

La notion de variété (Variare / Varius / Varie)

Flos / Floridus, a, um / florere et ses composés : une notion associée à la Varietas

Un discours sur l’architecture et le décor au service des vérités de la Foi chrétienne

L’Ancien et le Nouveau : la résolution d’une antithèse spirituelle

Ancien et Nouveau : la dimension matérielle de la restauration, de la reconstruction et / ou de la restructuration des bâtiments

Ancien et Nouveau : une opposition spirituelle et ses résolutions

L’architecture chrétienne et les nombres : l’illustration architecturale des dogmes de la Foi chrétienne dans quelques textes

II.2 Les dénominations de l’édifice chrétien d’Ambroise de Milan à Grégoire de Tours (ive-vie siècles)

Introduction

Remarques sur l’utilisation de la base de données Brepols et sur notre méthode de travail

Les dénominations génériques et, dans quelques cas spécifiques, des édifices du culte chrétien

Ecclesia et basilica

Deux termes issus de l’architecture domestique : aedes et domus

Le remploi de trois termes désignant les édifices du paganisme : templum, delubrum, fanum

De nouveaux termes désignant les édifices du christianisme : aula, arx, fabrica et machina

Aula et arx

Un terme à part titulus

Titulus

Les termes désignant spécifiquement un petit édifice de culte

Basilicula

Cellula 1

Oratorium

Sacellum

Les termes désignant les édifices baptismaux

Introduction

Aula 2

Baptisterium (orthographe baptistirium présente seulement chez Grégoire de Tours)

Fons

Lauacrum

Les termes qui servent métonymiquement à désigner les édifices de culte

Atria (atrium 1)

Culmen / Culmina

Tecta

La dénomination des différentes parties des édifices du christianisme : les délimitations internes et externes de l’espace basilical

Introduction

L’espace basilical interne

Les termes se référant à l’espace du presbyterium (chœur)

Les termes qui désignent les absidioles de la nouvelle basilique de Félix dans la lettre 32 de Paulin de Nole (conchula, recessus, secretaria) et les éventuels autres emplois de ce genre dans les descriptions de monuments chrétiens

Les termes se référant à l’espace basilical en dehors du chœur et à ses délimitations

Autres parties de l’espace intérieur de l’édifice de culte

Dire les limites extérieures et l’extérieur de l’espace basilical

Les termes désignant la façade

Les espaces situés devant et autour de l’édifice chrétien

Atrium et uestibulum dans le vocabulaire architectural classique

Atrium et uestibulum dans les descriptions d’édifices chrétiens et dans l’architecture paléochrétienne

Atrium et uestibulum dans les textes bibliques

Atrium 2

Atrium se référant à une cour entourée de portiques et liée à une église

Réactivations de certains aspects de l’atrium domestique chez Paulin de Nole

Vestibulum

Area

Conclusion commune sur les termes atrium et uestibulum dans les descriptions d’édifices chrétiens

Porticus 2

Conclusion générale

Acquis de nos différents chapitres

La question des destinataires multiples et l’adresse à la postérité

Le cas des correspondances et des épigrammes qui y sont insérées

Le cas des autres textes poétiques

Bibliographie

Liste des ouvrages et articles pour lesquelles des abréviations sont utilisées

Sources textuelles : éditions et commentaires

Ouvrages et articles fondamentaux

Figures

Index nominum

Index locorum

Index thématique des principaux termes, notions et images associées à la représentation littéraire des édifices chrétiens