Book Series The Age of Descartes

Spinoza en Angleterre

Sciences et réflexions sur les sciences

Pierre-François Moreau, Andrea Sangiacomo, Louisa Simonutti (eds)

  • Pages: 210 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:1 b/w
  • Language(s):French, English
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • c. € 75,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-59383-8
  • Paperback
  • Forthcoming (Sep/22)

Forthcoming
  • c. € 75,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


La place de Spinoza dans les milieux intellectuels de l’Angleterre et de l’Europe moderne.

BIO

Pierre-François Moreau, Professeur des Universités à l’École normale supérieure de Lyon.

Andrea Sangiacomo, Assistant Professor at the Faculty of Philosophy at the University of Groningen.

Luisa Simonutti, Directeur de recherche, Istituto per la storia del pensiero filosofico e scientifico moderno - C.N.R. Milano.

Summary

Le volume s’interroge sur la place de Spinoza dans les milieux intellectuels, philosophiques et scientifiques de l’Angleterre et de l’Europe du XVIIe siècle, et il analyse les contextes scientifiques privilégiés qui ont fourni à Spinoza plusieurs motifs de réflexion et qui ont compté ensuite parmi ses principaux lieux de réception. Le rapport entre Spinoza et le débat philosophique en Angleterre a retenu l’attention des historiens depuis longtemps. Il s’agit d’un terrain historiographique complexe où questions de sources, réception des idées et enjeux polémiques se mêlent souvent.La première partie du volume a une approche plus thématique : on se focalise sur un thème de la philosophie de Spinoza pour y voir, comme dans un prisme, le reflet des débats croisés entre Pays-Bas et Angleterre. La deuxième partie du volume est consacrée principalement à Spinoza et à la considération du rapport avec la physique hobbesienne. La troisième partie du volume porte sur les polémiques autour des œuvres de Spinoza qui furent lues durant le dix-huitième siècle en Angleterre et sur le continent, les spéculations philosophiques d’un cartésien athée et les œuvres d’un impie. Le parcours intellectuel du livre, qui rassemble les contributions de A. Di Nardo, R. Evangelista, G. Giglioni, E. Guillemeau, M. Laerke, F. Mignini, A. Sangiacomo, C. Santinelli, M. Sanna, C. Secretan, L. Simonutti, T. Verbeek, s’achève par la postface de Pierre-François Moreau. 

TABLE OF CONTENTS

Andrea Sangiacomo et Luisa Simonutti - Préface

Spinoza et la culture scientifique

Theo Verbeek (Univ. Utrecht) – Spinoza et la science nouvelle : Descartes ou Hobbes ?
Luisa Simonutti (ISPF-CNR) – Dans le «cabinet scientifique» du philosophe: Spinoza et les sciences médicales
Guido Giglioni (Univ. Macerata) - The Barnacled Conatus, or the Power of Self-Preservation in England before and after Spinoza
Annunziata Di Nardo (Univ. Chieti)- Note sur le développement du concept de «mémoire» chez Spinoza

Spinoza et Hobbes

Catherine Secretan (ENS-CNRS, Lyon) - De l'Angleterre aux Pays-Bas: Hobbes et l'espace d'une «trading zone»
Cristina Santinelli (Univ. Urbino) – Conatus et corpora simplicissima. Hobbes et Spinoza sur la nature et l’origine du mouvement
Andrea Sangiacomo (Univ. Groningen) – Hypothèses sur la cohésion : Spinoza et Leibniz interprètes de la physique de Hobbes
Filippo Mignini (Univ. Macerata) –Hobbes et Spinoza : nature et puissance du vouloir

Racines et disséminations

Evelyne Guillemeau (Lycée Galilée de Guérande) – Le statut de l’expérience dans la discussion entre Boyle et Spinoza sur le salpêtre
Mogens Laerke (CNRS, MFO) – Henry More, Spinoza, et le double statut de la Kaabbale
Roberto Evangelista (ISPF-CNR) - Droit de nature et forme politique. Moïse entre Spinoza et Toland
Manuela Sanna (ISPF-CNR) – Remarques sur “imagination” et “corps” sous la plume de deux spinoziens italiens : Biagio Garofalo et Tommaso Rossi

Pierre-François Moreau (ENS, Lyon) - Postface
Index des noms