Book Series Music History and Performance: Practices in Context , vol. 3

L’air italien sur la scène des théâtres parisiens (1687-1715)

Barbara Nestola

  • Pages: 484 p.
  • Size:216 x 280 mm
  • Illustrations:7 col., 24 tables b/w., 26 musical examples
  • Language(s):French
  • Publication Year:2021

  • € 75,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-58363-1
  • Paperback
  • Available


BIO

Barbara Nestola est musicologue au Centre d’études supérieures de la Renaissance (CNRS) et directrice du Pôle recherche du Centre de musique baroque de Versailles. Ses travaux portent sur les transferts musicaux entre Italie et France et plus généralement entre les pays européens, sur la représentation des œuvres lyriques à l’Académie royale de musique de Paris, et sur la transversalité des pratiques dans les théâtres parisiens sous l’Ancien régime. Elle collabore régulièrement comme conseillère scientifique avec des interprètes professionnels dans le cadre de concerts, récitals, productions d’opéras et enregistrements audiovisuels.

Review(s)

“L’aggiornata, accurata bibliografia completa un volume che (…) segna un punto fermo nella conoscenza dei destini dell’aria italiana oltralpe.” (Gianluca Stefani, in Drammatourgia, 2022)

« Ainsi, tout au long de son ouvrage, Barbara Nestola redouble l’enrichissement de nos connaissances du répertoire opératique des XVIIe et XVIIIe siècles par une analyse implacable. Il faut saluer toute la tranquillité d’une force de démonstration qui ne presse ni le rythme ni les conclusions de l’enquête. Il y a là un nouveau terreau extrêmement fertile pour de futures analyses, tant vis-à-vis du matériau de base (l’air italien), des milieux sociaux et intellectuels, que des dynamiques à l’œuvre (celles du transfert, de l’adaptation et de l’interprétation).» (Lola Salem, Revue de musicologie, 108/1, 2022, p. 186)

Summary

Au cours du XVIIe et du XVIIIe siècle, l’opéra italien a voyagé partout en Europe, du Portugal jusqu’à la lointaine Russie, son acclimatation passant par un renouveau des pratiques théâtrales préexistantes. Dans un espace européen qui chantait en italien, la France a été considérée comme un cas d’exception. Le mythe d’un Lully créateur de la tragédie lyrique, redoublant ses efforts pour conjurer la réception de l’opéra italien, a longtemps habité les récits des livres d’histoire. Effectivement, l’opéra italien en tant que macrostructure n’a pas existé sur la scène française entre la fin du XVIIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle. En revanche, peut-on affirmer la même chose de l’une de ses composantes majeures, l’air ? Par l’étude de la circulation de l’air italien, de son appropriation par les interprètes professionnels français et de sa pratique dans les théâtres parisiens entre 1687 et 1715, cet ouvrage se propose d’approfondir la connaissance du phénomène, lui rendant une visibilité dans le contexte de l’italianisme musical de la fin de règne de Louis XIV.

TABLE OF CONTENTS

Introduction

PREMIÈRE PARTIE : OBJETS

I. De Versailles à Paris : l’émergence des milieux musicaux italianisants

II. L’air italien en France à la fin du XVIIe siècle

III. Le répertoire et sa transmission

IV. Recueils, séries et collections : la logique de l’ordonnancement

SECONDE PARTIE : PRATIQUES

V. Perméabilité des mondes théâtraux

VI. La Comédie-Italienne

VII. La Comédie-Française

VIII. L’Académie royale de musique

IX. Les airs italiens composés à Paris : textes, musique, effectifs

X. Les interprètes français des airs italiens et leurs carrières

 

Conclusion

Annexes

CATALOGUE

Introduction

Sigles des bibliothèques

Recueils

OEuvres

Table des compositeurs

 

Bibliographie

Table des illustrations

Index des noms

Index des oeuvres théâtrales citées

Index des airs, cantates et ensembles cités