Book Series Collectionner la musique - Collecting Music , vol. 3

Collectionner la musique: érudits collectionneurs

Catherine Massip, Denis Herlin, Dinko Fabris, Jean Duron (eds)

  • Pages: 582 p.
  • Size:190 x 240 mm
  • Illustrations:88 b/w, 88 col.
  • Language(s):English
  • Publication Year:2015

  • € 120,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55327-6
  • Paperback
  • Available


Review(s)

«Les actes ont fait l’objet de trois publications, éditées par Brepols, dont le sérieux, le soin et l’élégance sont connus. Le dernier volume est centré sur les érudits collectionneurs, auxquels la musicologie est particulièrement redevable (…) ce beau et fort volume, d’une consultation aisée, remarquablement illustré, entraîne le lecteur, érudit ou simplement curieux, dans un univers fascinant, à la source de notre savoir et de notre réflexion.» (Eusebius, dans Musicologie.org, 8 septembre 2015)

Summary

L'histoire du collectionnisme appliquée à la musique constitue une thématique de recherche neuve. Elle est menée par un groupe international de chercheurs, à l'initiative de la Fondation Royaumont, depuis l'acquisition par celle-ci de la bibliothèque du pianiste François Lang (1908-1944).

Faisant suite aux deux premiers volumes (Collectionner la musique: histoires d'une passion, 2010; Collectionner la musique: au cœur de l'interprétation, 2012), ce nouvel ouvrage aborde le thème du « collectionneur érudit ».

Outils de travail ou fruits d'une vie consacrée entièrement ou en partie à l'art ou à l'étude de la musique, certaines collections ou bibliothèques musicales sont directement liées aux activités savantes de leur ancien possesseur qu'il soit théoricien de la musique (Mersenne, Brossard), historien (Burney, Fétis, Perne, Schoelcher), bibliothécaire (Gaspari), organologue (Tolbecque, Bricqueville) amateur passionné (La Boissière, Picquot, Laurens, Yorisada). Ils s'inscrivent dans les réseaux érudits de leur temps (Bouhier, Paulmy) et participent à la transmission du savoir, une démarche toujours d'actualité comme en témoignent les collections d'H. Schneider et de P. Florentin.

TABLE OF CONTENTS

Catherine Massip, Introduction, Laurent Guillo, Sous la main du Père Mersenne la bibliothèque de musique des Minimes de la place royale, Jean Duron, Les collections visitées par Sébastien de Brossard, Henri Vanhulst, Un savant musicologue: François-Louis Perne (1772-1832), Patrick Florentin, Présentation de la collection Rameau de Patrick Florentin, Graham Sadler, La bibliothèque musicale de Charles Burney (1726-1814) : reconstitution et analyse, Marie Cornaz, François-Joseph Fétis et ses manuscrits d’opéras vénitiens, Valérie De Wispelaere et Thomas Vernet, Le marquis de Paulmy (1722-1787): collectionneur de musique ou collectionneurs de savoirs?, Mario Armellini, Le collectionnisme d’un bibliothécaire: le cas de Gaetano Gaspari, Thierry Favier, Le statut de la musique dans le république des Lettres à travers la correspondance de Jean Bouhier (1673-1746), Laurence Decobert, La bibliothèque musicale de Jean-Baptiste-Simon Boyer de La Boissière, trésorier général des États de Bretagne, Rosalba Agresta, Victor Schoelcher, collectionneur et musicographe, Dinko Fabris, L’art de disperser sa collection : le cas du napolitain Gaspare Selvaggi (1763-1856), Jean-Jacques Eigeldinger, Jean-Joseph Bonaventure Laurens, un humaniste romantique, Florence Gétreau et Alban Framboisier, Auguste Tolbecque et Eugène de Bricqueville: deux organographes collectionneurs d’instruments anciens, Toshiko Sekine, La collection musicale de la nanki Ongaku Bunko (Nanki Music Library): Tokugawa Yorisada (1892-1954) et la collection de W. H. Cummings, Herbert Schneider, Le musicologue comme collectionneur