Book Series Ecclesia militans , vol. 2

Les officialités dans l'Europe médiévale et moderne

Des tribunaux pour une société chrétienne

Véronique Beaulande-Barraud, Martine Charageat (eds)

  • Pages: 340 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:12 b/w, 6 tables b/w.
  • Language(s):French, English, Italian
  • Publication Year:2014

  • € 90,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55149-4
  • Paperback
  • Available
  • € 90,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55193-7
  • E-book
  • Available


Review(s)

"Traitant de thèmes et de périodes très diverses, ce colloque apporte de précieux renseignements sur la vie de ces institutions, leur place dans la société, les catégories de populations qui y ont recours et les catégories d’affaires qui leur sont soumises, sous l’angle d’une étude d’histoire sociale." (Brigitte Basdevant-Gaudemet, dans: Francia-Recensio, 2015/2, http://www.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2015-2/MA/beaulande-barraud_basdevant-gaudemet)

« L’ensemble de l’ouvrage et plus particulièrement les conclusions de Charles Donahue Jr constituent une invitation à poursuivre les investigations dans différentes directions (Élisabeth Lusset, dans Revue Historique, 4/680, 2016, p. 989)

Summary

Les justices ecclésiastiques suscitent un intérêt historiographique renouvelé ces dernières années, tant comme juridictions temporelles spécifiques que dans les manifestations d’une justice compétente en matière « spirituelle ». C’est spécifiquement sur les "cours d’Église", les officialités, que s'est tenu ce colloque réunissant historiens et juristes, médiévistes et modernistes, pour un bilan en forme d’invitation à poursuivre les investigations.

L'histoire des officialités a ainsi été éclairée dans sa diversité et dans son évolution, dans une perspective comparatiste. Leur compétence et la manière dont elles exercent leur juridiction, gracieuse, contentieuse, criminelle, a été mise en valeur, attestant de leur rôle quotidien auprès des populations. Enfin, l'étude de leur activité permet une approche de l'histoire des femmes et du couple qui, à son tour, met en valeur la richesse des sources des officialités, organes de "disciplinement des mœurs" encore en partie méconnus.