Book Series Bibliotheca Victorina , vol. 23

Des symboles et des anges

Hugues de Saint-Victor et le réveil dionysien du XIIe siècle

Dominique Poirel

  • Pages: 592 p.
  • Size:160 x 245 mm
  • Illustrations:1 col.
  • Language(s):French
  • Publication Year:2013

  • € 130,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-54757-2
  • Hardback
  • Available


Review(s)

"Eine umfangreiche Bibliographie und ein detailliertes Registerwerk ergänzen den nicht nur für die Theologiegeschichte des Mittelalters, sondern gerade auch für die Geistesgeschichte der Kanonikerreform des 12. Jahrhunderts bedeutenden Band." (Ulrich G. Leinsle, in: Analecta Praemonstratensia, 89 (2013), p. 362-363)

"Cet ouvrage est passionnant pour trois raisons principales: la première est que [...] l'école victorine est l'une des plus originales de par l'orientation théologique, philosophique et spirituelle [...], la seconde est qu'il reste beaucoup à faire aussi bien pour réaliser l'édition critique des oeuvres [...] que pour les traduire et les commenter: la troisième, enfin, parce que, pour la première fois, la figure de Hugues, reconnu comme le fondateur de l'école, apparaît dans toute son originalité, son importance, sa profondeur et sa puissance spéculative. [...] ce livre [est] une somme incomparable à ce jour d'analyses et d'investigations préciseuses sur une œuvre trop largement inexplorée." (Jean Borel, in: Revue théologique de Louvain, 112 (2014), p. 362-364)

"Thanks to the profound and meticulous studies of Dominique Poirel, assembled in this volume, we can now see that Hugh also plays a pivotal role in Latin Christian thought through making muche more widely known than had previously been the case, the writing of an author whom he believed to be an Athenian philosopher converted by St Paul, known as Dionysius the Areopagite. (...) Poirel's modesty is like that of Hugh. Through reflecting on detail, we rise to a vision of a larger whole that is beyond words." (Constant J. Mews, in: Francia-Recensio, 2013/3)

"(...) cet ouvrage n'intéressera pas seulement les spécialistes d'Hugues de Saint-Victor ou du Pseudo-Denys, mais aussi ceux qui étudient l'histoire intellectuelle et culturelle du XIIe  siècle. (...) d'une profonde érudition, cet ouvrage n'en est pas moins d'une admirable clarté, tant par son style et sa constriction que par l'élégance et la qualité des traductions (...)." (Emmanuel Bain, in: Revue Mabillon, n.s. 25 (2014), p. 380) 

"(...) this volume is an important one that every scholar and student of the victorines and of the medieval afterlife of Pseudo-Dionysius will want, indeed will need, on his or her shelf." (Franklin T. Harkins, in: Speculum, 89, (2014), p. 1190-1191)

Summary

Fameux comme humaniste, bibliste, théologien, moraliste et maître spirituel, Hugues de Saint-Victor est ici étudié comme exégète du pseudo-Denys l’Aréopagite, grâce à trois enquêtes principales. La première explore les circonstances dans lesquelles Hugues a découvert le corpus dionysien, puis commenté la Hiérarchie céleste ; reconstitue l’image qu’il se faisait d’un auteur mystérieux mais fascinant ; montre que le commentaire hugonien pourrait bien n’être que le premier volet, seul réalisé, d’un programme plus vaste. Par l’étude du vocabulaire et la comparaison des textes, la seconde enquête montre que c’est grâce à Hugues surtout que les écrits dionysiens se sont acclimatés dans l’Occident latin. Auparavant, au lieu de lire les textes dionysiens, on se contentait souvent d’en imaginer le contenu d’après des indices trompeurs. Grâce au commentaire hugonien et à son talent pédagogique, Denys devient en quelques générations une autorité presque aussi influente qu’Augustin. La troisième enquête analyse l’influence doctrinale du commentaire d’Hugues dans divers champs de la pensée : spéculation sur les anges et sur la lumière, réflexion sur le symbole et le langage, naissance d’une discipline théologique autonome et d’une esthétique architecturale nouvelle, dite aujourd’hui « gothique ». Dans tous ces domaines, l’ouvrage hugonien, largement transmis par plus de cent de manuscrits, a diffusé et repensé quelques-uns des thèmes les plus caractéristiques du pseudo-Denys, exerçant ainsi une influence profonde sur sa réception latine. Préparé depuis une douzaine d’années, le présent ouvrage accompagne la parution au Corpus Christianorum d’une édition critique du commentaire hugonien (Super Ierarchiam) sur la Hiérarchie céleste du pseudo-Denys l’Aréopagite.

Archiviste paléographe, Dominique Poirel est directeur de recherche à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (C.N.R.S.) et chargé de conférences à l’École Pratique des Hautes Études, Section des sciences religieuses (Paris). Travaillant sur l’histoire intellectuelle du Moyen Âge, il codirige avec Patrice Sicard la collection « Sous la Règle de saint Augustin » et la série « Hugonis de Sancto Victore opera » du Corpus Christianorum.