Book Series Corpus Christianorum Series Latina , vol. 108G

Exegetica

Glossa in Apocalypsin e codice Bibliothecae Vniuersitatis Cantabrigiensis Dd.X.16

Roger Gryson (ed)

  • Pages: 153 p.
  • Size:155 x 245 mm
  • Language(s):Latin, French
  • Publication Year:2013

  • € 105,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-54743-5
  • Hardback
  • Available


Be sure to check out also <a href="https://www.brepols.net/products/IS-9782503582405-1">the English translation of this commentary by C. McAllister (CCT 36)</a>

BIO

Monseigneur Roger Gryson, professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, est connu notamment par ses travaux sur l'histoire des institutions ecclésiastiques dans l'antiquité, l'arianisme latin et la critique textuelle de la Bible latine.

Review(s)

"El editor pone en manos de la comunidad científi ca una edición muy completa de un texto inédito, elaborada con un criterio de máxima fi delidad al testimonio manuscrito. Con ella quedan sentadas las bases para una reconstrucción de la Expositio Apocalypseos de Ticonio. El estudioso que aborde la lectura de la glosa de Cambridge hallará sin duda en el preliminar una información utilísima (...)." (Lambert Ferreres, in: Anuario de Estudios Medievales, 45/1, 2015, p. 563-568)

« La dense introduction dont nous venons de rendre compte conduit le lecteur à aborder le texte avec pleine conscience de son arrière-plan et de ses caractères, en tirant parti des mérites de la mise en page choisie par l’éditeur. Les éléments graphiques du manuscrit y sont respectés et valorisés (…) Citations scripturaires et sources et lieux parallèles font aussi l’objet des deux tables qui complètent ce volume remarquable. » (Rossana Guglielmetti, dans les Cahiers de Civilisation Médiévale, 59/235, 2016, p. 309)

Summary

Repérée par Guy Lobrichon dans le cadre de ses recherches sur les commentaires médiévaux de l'Apocalypse, la glose contenue dans un manuscrit breton des environs de l'an 900, conservé aujourd'hui à la bibliothèque universitaire de Cambridge, relève de la même tradition exégétique que le Commemoratorium de Apocalypsi, de la seconde moitié du septième siècle, édité dans de volume 107 du CC SL. Elle appartient incontestablement à cette famille d'écrits isolés et étudiés par Bernhard Bischoff dans un article fameux de 1954, où il en situait l'origine dans le milieu irlandais et la diaspora irlandaise du continent. Elle est tributaire, tout comme la recension augmentée du Commemoratorium, due à Théodulphe d'Orléans, et le De enigmatibus ex Apocalypsi, édités dans le même volume du CC SL, d'un commentaire perdu de la première moitié du huitième siècle, qui s'inspirait très largement de Tyconius. C'est elle qui transmet le plus complètement et le plus exactement la contribution de leur source commune au dossier du maître africain. La glose dont on trouve ici l'édition princeps apporte donc une pierre essentielle à la reconstruction du commentaire perdu de Tyconius, publiée récemment dans le volume 107A du CC SL. On remarquera qu'elle est seule, avec Beatus, à conserver les allusions à la persécution des donatistes africains, qui ont été éliminées dans les autres représentants de la tradition tyconienne. Ce n'est pas son seul intérêt. À côté de la langue et du texte biblique, l'introduction comporte un chapitre consacré à l'ecclésiologie très particulière de la chrétienté celtique dont émane cet écrit.

TABLE OF CONTENTS

Anonymus — Glossae in Apocalypsin e codice Cantabrigiensi Dd.X.16 ( CPL 1129d, CHL 102 ) — ed. R. Gryson