Book Series Instrumenta Patristica et Mediaevalia , vol. 51

Parva pro magnis munera

Etudes de littérature latine tardo-antique et médiévale offertes à François Dolbeau par ses élèves

Monique Goullet (ed)

  • Pages: 988 p.
  • Size:160 x 240 mm
  • Illustrations:6 b/w, 3 col.
  • Language(s):French, Latin
  • Publication Year:2009

  • € 105,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-53120-5
  • Hardback
  • Available
  • € 105,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-53796-2
  • E-book
  • Available


Review(s)

« Ces mélanges constituent un bel hommage de la part des médiolatinistes qui ont bénéficié de l'enseignement de F. Dolbeau, par la diversité des oeuvres et des sujets étudiés et par les résultats novateurs de plusieurs contributions. »    (Marie-Hélène Jullien, dans Le Moyen Âge CXVI, 2010, p. 499)

Summary

Il faudra plus d’un livre pour rendre hommage à l’œuvre de François Dolbeau, et le remercier de ce qu’il a donné à la communauté des médiolatinistes. Ces Parva munera se veulent en prise directe avec son enseignement de la IVe section de l’École pratique des Hautes études, et tentent de montrer que sa parole ne s’est pas perdue. Une trentaine de ses élèves, de ses auditeurs, assidus ou occasionnels, de tous ceux qu’il a aidés tout simplement parce qu’ils le lui avaient demandé, y montrent à quel point sa passion pour les textes tardo-antiques et médiévaux était communicative. Réparties entre histoire des bibliothèques et histoire des textes, hagiographie, homilétique et liturgie, lexicographie, grammaire et stylistique, les trois sections de ce livre restituent une partie de l’enseignement reçu.

François Dolbeau a pris sa retraite de Directeur d’Études à l’EPHE en 2008. Ses élèves et les auditeurs de ses conférences ont souhaité le remercier par un livre d’hommages. Célébrant non pas un collègue mais un maître, ces Parva munera attestent l’impulsion que François Dolbeau a donnée aux études médiolatines dans le cadre de son enseignement.

Contributeurs: Maria Adelaida Andrès Sanz, Mireille Ausécache, Martin Bazil, Gisèle Besson, Anne Bondéelle, Corinna Bottiglieri, Franck Cinato, Jean-François Cottier, Edoardo D’Angelo, Marie-Françoise Damongeot-Bourdat, Lucie Dolezalova, Jacques Elfassi, Michèle Gaillard, Stéphane, Gioanni, Cédric Giraud, Monique Goullet, Benoît Grévin, Anne Grondeux, Jean-Baptiste Guillaumin, Patrick Henriet, Monique Hincker, Maria Valeria Ingegno, Marie-Céline Isaïa, Monique Janoir, Soline Kumaoka, Cécile Lanéry, Jose Carlos Martin, Charles Mériaux, Jean Meyers, Shin Nishimagi, Monique Peyrafort-Huin, Sarah Staats, Patricia Stirnemann, Olivier Szerwiniack, Anne-Marie Turcan-Verkerk, Chiara Verri, Anne Wagner.

Monique Goullet, médiolatiniste, est directrice de recherche au CNRS. Elle s’intéresse plus spécialement aux textes hagiographiques.