Book Series Recherches sur les Rhétoriques Religieuses , vol. 8

Rhétorique et littérature en Europe de la fin du Moyen Âge au XVIIe siècle

D. de Courcelles (ed)

  • Pages: 236 p.
  • Size:160 x 240 mm
  • Language(s):French, English
  • Publication Year:2008

  • € 45,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-52809-0
  • Paperback
  • Available
  • € 45,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-54633-9
  • E-book
  • Available


Summary

During the Renaissance and at the beginning of the early modern times, with the origin of philology and the advent of a new knowledge linked to the development of print  and the discovery of the New World, the art of dialectic, in the traditional  Aristotelian sense, changes and finds new applications.
The creation of a public arena for discussions is linked to the development of the rhetorical resources as an appropriation of a history and a language inside a specific community of some authors with their own cultural and social characteristics. Meanwhile they don’t stop to insert their own works in the continuity or in the remains of the Antiquity.
Because of the great events shaping the whole European history from the end of the Middle Ages until the 17th century, rhetoric is not separated from religion: every rhetorical practice is based upon the representation of the truth, the evaluation of the principles and the profession of faith.


À la Renaissance et dans la première modernité, avec la  naissance de la philologie et l'avènement de nouveaux savoirs liés au développement de l'imprimerie et à la découverte des nouveaux mondes, l'art du discours, tel que le concevait la tradition aristotélicienne, trouve de nouvelles applications et se modifie.
La création d'un espace public de parole n'est pas dissociée de l'exploitation du fonds rhétorique, en tant qu'appropriation d'une histoire et d'une langue, effectuée au sein d'une communauté spécifique par des auteurs qui ont eux-mêmes leurs caractéristiques culturelles et sociales - sans cesser d'inscrire leurs ¦uvres propres dans des permanences ou des rémanences de l'Antiquité.
En raison des grands événements qui configurent toute l'histoire européenne de la fin du Moyen Âge au XVIIe siècle, la rhétorique ne saurait s'abstraire du religieux : toute pratique de la rhétorique informe sur la représentation de la vérité, sur l'appréciation des doctrines, sur l'affirmation d'une foi.