Book Series Studia Artistarum

Le maniement du savoir

Pratiques intellectuelles à l'époque des premières universités (XIIIe-XIVe siècles)

O. Weijers

  • Pages: 266 p.
  • Size:210 x 297 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:1996


Not Available
  • € 80,30 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-50531-2
  • Paperback
  • Not Available
  • € 80,30 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-56089-2
  • E-book
  • Available


Review(s)

"Le livre est indispensable à tous les médiévistes et même à tous ceux qui s'occupent de l'histoire de l'enseignement." (par Z. Kaluza, Revue des Sciences philosophiques et théologiques, vol. 85 (2001), p.753-754)

Summary

Les pratiques intellectuelles qui font l'objet de ce livre sont en quelque sorte la base du travail intellectuel accompli au temps des premières universités (XIIIe - XIVe siècles): on devait acquérir un certain nombre de notions et de mécanismes avant de se spécialiser dans des disciplines comme le droit, la médicine ou la théologie, ou avant de remplir d'autres fonctions importantes dans la société.

A partir du début du XIIIe siècle, cette base s'acquérait le plus souvent à la Faculté des arts. Elle fournissait l'instruction préparatoire aux études dans les Facultés supérieures, mais elle dispensait aussi un enseignement complet, de caractère philosophique. C'est là que les étudiants apprenaient à penser, à raisonner, à manière les outils du travail intellectuel. C'est donc la Faculté des arts qui est au centre des dix premiers chapitres de ce livre.

Dans les derniers chapitres, on sort du domaine de la Faculté des arts et même de l'université, pour étudier quelques pratiques intellectuelles communes aux intellectuels en général. Certaines d'entre elles sont liées à la culture universitaire, mais elles dépassent ce cadre du point vue chronologique comme du point de vue de leur emploi dans la société médiévale.

Chacun des thèmes est illustré par des exemples pris dans les sources primaires: statuts, commentaires, traités, 'reportationes' de disputes, tables, etc. en partie éditées, mais souvent aussi restées manuscrites. Tous les textes cités sont donnés en traduction française. L'Appendice rassemble les textes originaux, en latin et, dans un cas, en ancien français.