Book Series Typologie des Sources du Moyen Âge Occidental , vol. 71

The Oral Tradition in the Early Middle Ages

M. Richter

  • Pages: 76 p.
  • Size:160 x 240 mm
  • Language(s):English
  • Publication Year:1994

  • € 25,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-36071-3
  • Paperback
  • Available


Summary

Les sources écrites fondent la majorité des travaux des médiévistes. Mais leur accessibilité masque souvent l'importance des sources orales, alors qu'elles sont au centre de la vie sociale, même si l'oral est considéré comme transitoire, destiné à disparaître et que l'écrit sert de référence à la durée. La "tradition orale" est à la fois un procédé de transmission et un contenu de message, procédé et contenu étant étroitement liés et "interactifs". Elle est aussi le témoin de la culture d'un groupe pour qui les concepts de véracité et d'exactitude n'ont pas la même portée que dans une culture de tradition écrite. Son étude historique doit passer par une approche anthropologique. Ces questions fondamentales font l'objet du fascicule de M.Richter. L'auteur centre son étude sur l'Europe latine et constate qu'au haut moyen âge, deux cultures coexistent: celle des héritiers de Rome et celles des "barbares". Or la plupart du temps, ceux-ci rencontrent l'alphabet latin et l'écrit dans un contexte religieux qui n'est pas nécessairement perçu de manière favorable. La culture orale ne disparaît pas pour autant: l'adaptation de l'alphabet latin aux nouveaux langages témoigne de sa vigueur. Une difficulté de méthode doit être relevée: la tradition orale ne peut être appréhendée quà travers des écrits à "décoder". L'auteur s'y emploie, exemples à l'appui.