Book Series Scientia Artis , vol. 19

Mes meilleures heures de Nostre Dame

Les Heures de La Tramerie, un manuscrit vagabond (Paris, vers 1430 - Tournai, vers 1510-1520)

Dominique Vanwijnsberghe

  • Pages: 220 p.
  • Size:230 x 290 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • € 45,29 EXCL. VAT RETAIL PRICE


Summary

Dans les années 1510-1520, Tournai traverse une zone de turbulence. Sur le plan politique, elle n’est qu’un pion dans la grande partie d’échecs que se jouent François Ier, Charles Quint et Henri VIII : après avoir été une « bonne ville de France » pendant plusieurs centaines d’années, elle tombe à contre-cœur sous la coupe anglaise, avant de passer aux Habsbourg. Le monde intellectuel local est en ébullition lui aussi : l’humanisme, allié à la montée en puissance de l’imprimerie, pénètre les esprits et l’on songe même à doter Tournai d’une université. Sur le front religieux, le protestantisme gagne toutes les couches sociales, divise la population, fait éclater les liens familiaux.

C’est dans ce contexte de crise qu’un enlumineur anonyme met la dernière main aux Heures de La Tramerie, un manuscrit de dévotion privée au destin étonnant, commencé à Paris vers 1430, puis laissé en friche pendant plus de trois quarts de siècle. Son nouveau propriétaire, un Tournaisien, l’adapte aux usages locaux : il le dote d’un calendrier et charge un enlumineur de compléter son illustration : treize grandes scènes à personnages et de somptueuses marges décorées, peintes sur chacune de ses cent cinquante pages.

Quatre autres manuscrits ont pu être réunis autour de cette œuvre exceptionnelle, ainsi qu’un livre d’heures imprimé, tous décorés par la même main. Réalisés pour des commanditaires français – le dernier gouverneur de Tournai, un évêque amateur de lys, une dame issue d’une éminente famille poitevine – ces livres attestent la vitalité insoupçonnée de la création artistique à Tournai, à une période-clé de l’histoire européenne.