Book Series Collection des Études Augustiniennes : Série Moyen Âge et Temps modernes , vol. 49

Les traités anti-hussites du dominicain Nicolas Jacquier († 1472)

Une histoire du concile de Bâle et de sa postérité

O. Marin

  • Pages: 244 p.
  • Size:165 x 250 mm
  • Language(s):French, Latin
  • Publication Year:2012

  • € 29,91 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-85121-261-0
  • Paperback
  • Available


Summary

In 1467, the inhabitants of Wrocŀaw in Silesia were surprised to meet a Burgundian Dominican named Nicholas Jacquier, who had been appointed by Duke Philip the Good to preach against Czech Hussitism. This unlikely ambassador was in fact well qualified for his task : at the Council of Basel, he had debated with the Hussite theologian John Rokycana and had just written down this thirty-year-old speech. The present book aims to follow Jacquier’s odyssey across Central Europe by putting it back in the context of the launching of a new crusade against Bohemia. The manuscripts that he left behind him on his journey shed new light on the ways and means by which scholarly controversy arose and spread over post-Basel Christendom. The doctrinal issue focused on the communion under both kinds and had many consequences connected with Biblical hermeneutics, sacramental theology and everyday piety of the faithful. Nicholas Jacquier’s anti-hussite tracts, which have long been overshadowed by his demonologic works, are here studied and critically edited for the very first time.


En 1467, les habitants de la ville de Wrocŀaw en Silésie eurent la surprise de voir arriver un dominicain bourguignon du nom de Nicolas Jacquier, spécialement mandaté par le duc Philippe de Bon pour lutter contre l’hérésie hussite dont la Bohême voisine était le bastion depuis un demi-siècle. Cet émissaire improbable n’y était en réalité pas mal prédisposé : il avait déjà disputé en plein concile de Bâle avec le théologien hussite Jean Rokycana et venait de mettre par écrit cette joute oratoire vieille de trente ans. Le livre se propose de suivre l’odyssée centre-européenne de Nicolas Jacquier en la replaçant dans le contexte de la nouvelle croisade anti-tchèque qui se préparait alors. Les manuscrits recopiés au long de son périple éclairent en même temps les formes concrètes de production et de circulation de la polémique savante dans la Chrétienté de l’après-concile. L’enjeu doctrinal en était la communion sous les deux espèces eucharistiques, une pratique lourde de conséquences touchant à la fois à l’herméneutique biblique, à la théologie sacramentaire et aux dévotions quotidiennes des fidèles. Longtemps négligés par l’historiographie au profit de ses écrits démonologiques, les traités anti-hussites de Nicolas Jacquier font ici l’objet pour la première fois d’une étude et d’une édition critique.