Book Series Collection des Études Augustiniennes : Série Antiquité , vol. 156

Les 'opera publica' à Rome (180-305 ap. J.-C.)

A. Daguet-Gagey

  • Pages: 567 p.
  • Size:165 x 250 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:1997

  • € 51,03 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-85121-168-2
  • Paperback
  • Available


Review(s)

"Bien qu'abordant un sujet austère, l'auteur écrit dans un style clair et précis qui rend la lecture de son étude agréable. Un excellent travail qui honore la collection des Études Augustiniennes." (Christiane Delplace, Latomus, LX, 2001, p.263-264)

"Monografia interessante e accurata."
(Felice Mercogliano, Index, 29/2001, p.465)

Summary

Les travaux de construction et de restauration d'édifices publics menés à Rome ont été particulièrement intensifs dans les années 180-305 ap. J.-C. Plusieurs incendies, inondations, combats de rue avaient contribué à endommager le patrimoine monumental de la Ville, que certains empereurs entreprirent de reconstituer voire même d'enrichir. Le premier d'entre eux est sans conteste Septime Sévère (193-211), suivi, mais dans une moindre mesure par ses successeurs immédiats, Aurélien (270-275), ou encore les princes de la Tétrarchie, au sortir des sombres décennies du IIIe S. C'est l'inventaire de ces travaux que ce livre se propose de dresser. Mais son objet est également d'analyser le service administratif chargé de la réalisation et de la supervision des travaux. Cette étude a un double objectif: préciser l'organisation, les structures de ce secteur de l'administration urbaine qui avait la cura des aedes sacrae, des opera locaque publica. L'organigramme du bureau fait ainsi l'objet de deux chapitres, l'un s'intéressant au personnel dirigeant du service (curateurs des édifices sacrés et des travaux et lieux publics), l'autre aux adjoints de rang équestre ou de condition affranchie ou servile. A l'ensemble du personnel est d'ailleurs consacrée une série de notices prosopographiques. Le second axe, mené en parallèle, consiste à étudier la manière dont les travaux de construction ou de restauration étaient conduits, depuis le moment où la décision de les entreprendre était prise jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'à garder et à entretenir les édifices publics de Rome, de nature profane ou sacrée. Ce livre est l'occasion de mettre en lumière la remarquable souplesse dont l'administration romaine savait faire preuve, l'exellence de ses structures, son indéniable pragmatisme mis au service de l'efficacité.