Book Series Collection d'études médiévales de Nice , vol. 20

Romaniser la foi chrétienne ?

La poésie latine de l’Antiquité tardive entre tradition classique et inspiration chrétienne

Giampiero Scafoglio, Fabrice Wendling (eds)

  • Pages: 255 p.
  • Size:170 x 240 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2022

  • € 60,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-60087-1
  • Paperback
  • Available
  • € 60,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-60088-8
  • E-book
  • Available


La poésie chrétienne latine de l’Antiquité tardive, signe et témoin d’une “romanisation” de la foi catholique ?

BIO

L’ouvrage a été dirigé, conçu et réalisé par G. Scafoglio et F. Wendling, enseignants-chercheurs au sein d’Université Côte d’Azur et membres du CEPAM (UMR 7264), à partir de séminaires de recherche échelonnés de 2016 à 2018. Outre les responsables du présent volume, huit chercheurs, spécialistes reconnus de littérature latine tardo-antique, ont contribué à l’ouvrage : J.-L. Charlet, B. Goldlust, C. Guittard, G. Herbert de la Portbarré-Viard, J. Soler, C. Urlacher-Brecht, E. Wolff et V. Zarini

Summary

Le présent ouvrage participe aux recherches sur la poésie latine tardo-antique qui s’efforcent de situer et de décrire l’émergence, puis le développement de cette poésie dans le cadre de la christianisation de l’Empire. Tout en situant les auteurs et les œuvres par rapport aux grands changements et aux convulsions idéologiques qui ont traversé la société romaine du IIIe au VIe siècle, les dix contributions de ce volume, réunies par Giampiero Scafoglio et Fabrice Wendling, tentent d’appréhender par le biais de la littérature un phénomène désormais bien étudié par les historiens, celui de la transformation du christianisme dans le contexte constantinien et théodosien d’une religion devenue romaine. Si l’on observe dans la sacralisation des bâtiments et des lieux un processus qui opère une rupture avec la religion spirituelle des premiers siècles, ne peut-on trouver trace d’une telle mutation dans la poésie des IVe et Ve siècles ? Une expression désignant le Christ comme Saluator generis Romulei (Prudence), l’effacement des thématiques chrétiennes dans certains poèmes d’Ausone, l’apparition dans les hymnes de Prudence d’une topographie sacrée, l’éloge hyperbolique de l’art oratoire chez un Ennode de Pavie ou, encore, la stigmatisation de la virginité dans tel Épithalame du même Ennode ne témoignent-ils pas d’une forme de « romanisation » ou - plus exactement peut-être - d’interpretatio romana de la foi chrétienne, d’origine hébraïque ? Autrement dit, symétriquement à la « conversion » de la culture classique dont témoigne la littérature chrétienne, ne peut-on mettre au jour dans les textes poétiques un processus sans doute déconcertant, mais réel, de transformation de la foi, de transmutation de ses contenus originels, sous l’effet d’une poésie chrétienne qui garde des attaches profondes, non seulement avec la poésie classique, mais encore avec tout le « passé » de la civilisation romaine antique, jusque dans ses aspects religieux ?

TABLE OF CONTENTS

G. Scafoglio & F. Wendling
Introduction 

Vincent Zarini
Rome et son passé dans la poésie latine de l’Antiquité tardive
Charles Guittard
Au confluent des traditions : regards sur la poésie dans l’œuvre de Macrobe et dans le cercle de Symmaque.
Giampiero Scafoglio
Le christianisme et le paganisme dans la poésie de l’Antiquité tardive : le cas d’Ausone
Etienne Wolff
Les poèmes de l’Anthologie latine entre tradition classique et émergence chrétienne
Fabrice Wendling
Poésie et théologie dans le « Contre Symmaque » de Prudence
Jean-Louis Charlet
Contribution de trois « Carmina minora » rendus à Claudien, à la connaissance de sa religion
Céline Urlacher-Becht
« Omnibus in rebus sermonum purpura regnat » (Carm. II, 44, 7) : Place et enjeux de l’idéal aristocratique de l’orator dans les poèmes religieux d’Ennode de Pavie
Benjamin Goldlust
Une critique de la virginité chez un poète chrétien ? Retour sur l’Épithalame pour Maximus d’Ennode de Pavie (1, 4 = 388 V) et mise en perspective littéraire d’un problème doctrinal
Joëlle Soler
Les « lieux saints » dans le « Peristephanon » de Prudence : une interpretatio Romana du culte des martyrs ?
Gaëlle Viard
Epigraphie et poésie spirituelle dans l’œuvre de Paulin de Nole