Book Series Bibliothèque de l'Antiquité Tardive , vol. 40

Stéphane de Byzance

Stéphane de Byzance

Les Ethniques comme source historique: l’exemple de l’Europe occidentale

Marc Bouiron

  • Pages: xii + 810 p.
  • Size:216 x 280 mm
  • Illustrations:49 tables b/w., 8 maps b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • € 95,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-59381-4
  • Paperback
  • Forthcoming (Nov/22)

Forthcoming
  • € 95,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


Le lexique géographique de Stéphane de Byzance, les Ethniques, contient de nombreuses mentions d’auteurs disparus, se rapportant à des toponymes antiques. Nous avons étudié ceux situés en Europe occidentale, en lien avec les sites archéologiques connus s’y rapportant.

BIO

Marc Bouiron est conservateur en chef du patrimoine. Formé à Aix-Marseille Université, il a été archéologue municipal de la Ville de Marseille durant dix ans, conservateur régional de l’archéologie en Haute-Normandie, créateur et responsable du service archéologique à la Métropole de Nice Côte d’Azur avant d’intégrer l’Inrap d’abord comme directeur interrégional Méditerranée puis directeur scientifique et technique. Sa thèse de doctorat (UCA-AMU) a porté sur le texte de Stéphane de Byzance en confrontation avec l’archéologie.

Summary

Le lexique géographique du grammairien byzantin Stéphane de Byzance, les Ethniques, est une oeuvre à l’origine monumentale. Ce lexique contenait de nombreuses mentions d’auteurs disparus, se rapportant à des toponymes du monde antique connu des Grecs et des Romains. À l’intérieur de ce lexique, nous avons choisi d’étudier plus spécialement ceux situés en Europe occidentale (péninsule ibérique, Gaule, Germanie et Bretagne antiques), en lien avec les sites archéologiques connus s’y rapportant. L’ouvrage ayant été abrégé à plusieurs reprises au cours du Moyen Âge, la confrontation de l’ensemble des notices a permis de proposer de nouvelles attributions d’auteurs antiques, leur nom et leur citation ayant très souvent disparu des manuscrits conservés. Par ailleurs l’analyse précise de la transmission de l’oeuvre apporte un éclairage nouveau sur les moments où ce grammairien a été lu et utilisé, du VIe s. jusqu’à sa redécouverte à la fin du XVe s. La structure même du lexique permet de revenir sur la lexicographie antique et médiévale, et d’envisager les apports à la fois des grammairiens et des auteurs antiques (pour la plupart géographes et historiens) qui étaient cités. Enfin, le cadre géographique choisi permet d’explorer les autres textes antiques ainsi que les données archéologiques depuis l’époque grecque archaïque jusqu’à la fin de l’Empire romain. Nous avons inclus dans ce travail une analyse et une traduction de l’Ora maritima d’Aviénus, afin de compléter l’étude de la péninsule ibérique et du Midi de la Gaule.

TABLE OF CONTENTS

Remerciements Normalisation et terminologie

Introduction générale

Les Ethniques de Stéphane de Byzance, un ouvrage fréquemment cité

Un abrégé que l’on oublie

La structure du lexique et la tradition lexicographique

L’apport des grammairiens et les auteurs-sources

L’Épitomé comme témoignage historique : l’étude d’un ensemble géographique

Les auteurs-sources de l’Épitomé et l’histoire de l’Europe occidentale

Une démarche d’archéologue appliquée aux textes

Première Partie. L’œuvre de Stéphane de Byzance et son épitomé. Histoire et transmission du texte

1. L’ouvrage initial et l’abréviation d’Hermolaos

1.1 L’auteur et le titre de l’ouvrage

1.1.1 L’auteur

1.1.2 Le titre de l’ouvrage

1.2 La datation de l’œuvre d’origine et son abréviation

1.2.1 L’argumentation traditionnelle sur la datation

1.2.2 Les mentions de Capiton de Lycie

1.2.3 L’analyse des mentions du vie siècle

1.2.4 Des mentions des philosophes partis chez Chosroès ?

1.2.5 L’abréviation d’Hermolaos

1.3 Le fragment de manuscrit de Stéphane de Byzance (S)

1.3.1 L’histoire et la description du manuscrit Coislinianus 228

1.3.2 L’analyse du manuscrit S

1.3.3 La restitution du manuscrit source de la copie

2. Le processus de réduction du texte

2.1 Prouver la réduction du texte

2.1.1 Les preuves directes de la réduction

2.1.2 Les aspects méthodologiques

2.2 La réduction du texte : aspects quantitatifs

2.2.1 Le facteur d’abréviation

2.2.2 La disparition des citations

2.3 Vers une restitution de l’ampleur de l’œuvre d’origine

2.3.1 Une abréviation différentielle

2.3.2 L’ouvrage et ses divisions

2.3.3 La répartition du texte par livres

2.3.4 Une abréviation multiple ?

2.4 La restitution des différentes phases d’abréviation

2.4.1 Les mentions d’Eustathe de Thessalonique

2.4.2 Les notices du manuscrit et l’abréviation de la lettre X

2.4.3 Synthèse sur l’Épitomé et les abréviations successives

3. De l’œuvre de Stéphane de Byzance à son Épitomé

3.1 De Stéphane de Byzance à Photios

3.1.1 Le manuscrit de Stéphane de Byzance avant le milieu du ixe siècle

3.1.2 Stéphane de Byzance et Photios

3.2 L’utilisation du manuscrit au xe siècle

3.2.1 Constantin VII Porphyrogénète

3.2.2 Les scholies

3.2.3 La seconde moitié du xe siècle

3.3 La redécouverte de Stéphane de Byzance au xie siècle et dans la 1e moitié du xiie siècle

3.3.1 Le xie siècle

3.3.2 La réalisation d’un premier abrégé

3.3.3 L’Etymologicum Symeonis et l’Etymologicum Magnum

3.4 La seconde moitié du xiie siècle

3.4.1 Jean Tzétzès

3.4.2 Eustathe de Thessalonique et l’Épitomé

3.5 De la fin du xiie siècle à la fin du xive siècle

3.5.1 Le lexique du pseudo-Zonaras

3.5.2 La seconde abréviation

3.5.3 L’utilisation de l’œuvre au xive siècle

3.5.4 Le troisième abrégé, dernière étape de l’abréviation

3.6 Les xve et xvie siècles

3.6.1 L’archétype des manuscrits conservés

3.6.2 Les manuscrits Q et P et leurs apographes

3.6.3 Les manuscrits R et N et les apographes de N

3.6.4 Les autres manuscrits ou extraits

3.6.5 Analyse de la transmission du texte par copie de l’archétype

3.6.6 Une utilisation tardive indirecte : le faux Violarium d’Eudoxie

Deuxième Partie. Organisation, contenu et sources des Ethniques de Stéphane de Byzance

1. La structure du lexique de Stéphane de Byzance et de ses abrégés

1.1 L’organisation générale des Ethniques

1.1.1 Le projet intellectuel de Stéphane de Byzance

1.1.2 Un ordre alphabétique strict ?

1.1.3 Les renvois internes

1.1.4 Une introduction générale disparue ?

1.2 La composition des notices

1.2.1 Les informations contenues dans les Ethniques

1.2.2 La structure de base des notices

1.2.3 Les notices se rapportant aux dèmes et tribus attiques

1.2.4 Les insertions grammaticales

1.2.5 Les notices plurielles

1.3 La définition géographique et l’utilisation des sources

1.3.1 La définition géographique chez Stéphane de Byzance

1.3.2 La conservation et la transformation des informations dans l’Épitomé

1.3.3 La mention et la citation des auteurs anciens

2. Approche des sources grammaticales des Ethniques

2.1 Les insertions grammaticales et l’utilisation d’Hérodien

2.1.1 Des mentions issues de la Prosodie générale ?

2.1.2 Les œuvres d’Hérodien

2.1.3 La transmission des œuvres d’Hérodien et leur usage par Stéphane de Byzance

2.2 Oros d’Alexandrie

2.2.1 Ses œuvres grammaticales

2.2.2 Le lexique attique

2.2.3 Le travail d’Oros sur les ethniques

2.2.4 La méthode de travail d’Oros

2.3 Eugène d’Augustopolis

2.3.1 Les œuvres colométriques et en trimètre iambique

2.3.2 Les Temenika

2.3.3 Les œuvres lexicographiques d’Eugène

2.4 Les autres grammairiens (iiie-ve siècles)

2.4.1 Helladius d’Alexandrie

2.4.2 Eudaimon de Péluse

2.4.3 Arcadius d’Antioche

2.4.4 Lupercus de Beyrouth

3. Approche des sources lexicales des Ethniques

3.1 Les lexiques antiques et la tradition lexicographique

3.1.1 Les lexiques de langue grecque

3.1.2 Les différents lexiques à l’époque de Photios

3.1.3 Les traditions de l’information géographique dans les lexiques de l’époque byzantine

3.2 Première approche du lexique de Diogenianus (tradition 1)

3.2.1 Les mentions de type index (tradition 1a)

3.2.2 Des identifications réduites rattachées à un peuple ou un lieu (tradition 1b)

3.2.3 Dernières identifications rattachées à Diogenianus (tradition 1c)

3.2.4 Quelle forme originale pour le lexique de Diogenianus ?

3.3 Les traditions hors Diogenianus

3.3.1 La tradition du lexique dit d’Harpocration (tradition 2)

3.3.2 Les lexiques attiques

3.3.3 Les traditions 5C à 7

3.4 Les sources lexicographiques des Ethniques

3.4.1 Seconde approche du lexique de Diogenianus

3.4.2 Approche du travail lexicographique de Stéphane de Byzance

4. Approche des sources littéraires des Ethniques (iie-vie siècles)

4.1 L’utilisation des différents auteurs

4.1.1 Vision d’ensemble des auteurs

4.1.2 Les auteurs ou les œuvres non utilisés par Stéphane de Byzance

4.1.3 Approcher les auteurs intermédiaires : le corpus des mentions entre le iie et le vie siècle

4.2 Des auteurs lus par Stéphane de Byzance ?

4.2.1 Le plus récent : Capiton de Lycie, un auteur du vie siècle ?

4.2.2 L’Abrégé de Philon d’Aelius Serenus

4.2.3 Les géographes et les historiens régulièrement cités

4.2.4 Deux auteurs peu connus largement cités

4.3 Les auteurs peu cités du iie au vie siècle

4.3.1 Les auteurs des ive-ve siècles

4.3.2 Les auteurs du iiie siècle

4.3.3 Les auteurs de la seconde moitié du iie siècle

4.4 Conclusion : des auteurs lus par Stéphane de Byzance ?

Troisième Partie. Auteurs source et connaissance des espaces géographiques. Analyse du corpus et synthèses

1. Les sources de Stéphane de Byzance et leur utilisation pour l’Europe occidentale

1.1 Le corpus de Marcien, lu par Stéphane de Byzance

1.1.1 Marcien d’Héraclée, éditeur des géographes

1.1.2 Les abrégés et les œuvres de Marcien

1.1.3 Un autre auteur issu de l’édition de Marcien : le pseudo-Scymnos (2e moitié du iie s. av. J.-C.)

1.1.4 Hécatée de Milet (v. 500 av. J.-C.), un auteur édité par Marcien ?

1.2 Les autres auteurs lus par Stéphane de Byzance

1.2.1 Aelius Serenus (ive siècle ?)

1.2.2 Strabon (début du ier siècle apr. J.-C.), lu par Strabon de Byzance ?

1.3 Les auteurs lus par Oros

1.3.1 Parthénios de Phocée (ive siècle ?)

1.3.2 Asinius Quadratus (2e quart du iiie siècle)

1.3.3 Appien (milieu du iie siècle)

1.4 Les auteurs issus du lexique-source et indépendants de Pamphile

1.4.1 Charax de Pergame (2e quart du iie siècle)

1.4.2 Denys le Périégète (1er quart du iie siècle ?)

1.4.3 Parthénios de Nicée (2e moitié du ier s. av. J.-C.)

1.5 Les auteurs du ier siècle av. J.-C. (issus du lexique de Pamphile ?)

1.5.1 Juba II de Maurétanie (dernier quart du ier siècle av. J.-C.)

1.5.2 Denys d’Halicarnasse (dernier quart du ier siècle av. J.-C.)

1.5.3 Les mentions des autres auteurs

1.6 Les auteurs du iie siècle av. J.-C. (issus du lexique de Pamphile ?)

1.6.1 Artémidore d’Éphèse (fin du iie siècle av. J.-C.)

1.6.2 Apollodore d’Athènes (2e moitié du iie s. av. J.-C.)

1.6.3 Polybe (2e moitié du iie s. av. J.-C.)

1.7 Les auteurs du iiie siècle av. J.-C. (issus du lexique de Pamphile ?)

1.7.1 Ératosthène (3e quart du iiie siècle av. J.-C.)

1.7.2 Apollonios de Rhodes (milieu du iiie siècle av. J.-C.)

1.7.3 Pseudo-Aristote (iiie siècle av. J.-C. ?)

1.7.4 Timée de Tauroménion (1e moitié du iiie siècle av. J.-C.)

1.7.5 Timosthène de Rhodes (2e quart du iiie siècle av. J.-C.)

1.8 Les auteurs des ve-ive siècles av. J.-C. (issus du lexique de Pamphile ?)

1.8.1 Théopompe de Chios (3e quart du ive siècle av. J.-C.)

1.8.2 Pythéas (milieu du ive siècle av. J.-C.)

1.8.3 Éphore (milieu du ive siècle av. J.-C.)

1.8.4 Eudoxe de Cnide (2e quart du ive siècle av. J.-C.)

1.8.5 Hérodore (dernier quart du ve siècle av. J.-C.?)

1.8.6 Hérodote (3e quart du ve siècle av. J.-C.)

2. L’Ora maritima d’Aviénus

2.1 L’auteur et son œuvre

2.1.1 L’auteur

2.1.2 Les sources mentionnées

2.1.3 Le texte et la traduction

2.2 La partie atlantique de la Gaule et nordique (v. 80-145)

2.3 La péninsule ibérique (v. 146-552)

2.3.1 Du golfe de Gascogne au cap Cyneticum (v. 146-204)

2.3.2 Du cap Cyneticum au détroit de Gibraltar (v. 205-374)

2.3.3 Du détroit de Gibraltar au cap de la Nao (v. 375-471)

2.3.4 Du cap de la Nao aux Pyrénées (v. 472-552)

2.4 Au nord des Pyrénées (v. 552-713)

2.4.1 Des Pyrénées au Rhône (v. 552-625)

2.4.2 Le Rhône (v. 625-698)

2.4.3 Du Rhône à Massalia (v. 699-713)

2.5 Les sources possibles d’Aviénus

3. Les ensembles géographiques

3.1 Les clefs de l’analyse par ensemble géographique

3.1.1 Les amers de notre réflexion

3.1.2 Le découpage chronologique de notre analyse

3.1.3 Les espaces géographiques

3.2 La péninsule ibérique

3.2.1 Du vie siècle au milieu du iiie siècle av. J.-C.

3.2.2 Du milieu du iiie siècle av. J.-C. au début de l’Empire romain

3.2.3 La péninsule ibérique sous l’Empire romain

3.3 Le Midi de la Gaule et la Ligystique

3.3.1 L’espace géographique du vie siècle au milieu du iiie siècle av. J.-C.

3.3.2 Du milieu du iiie siècle av. J.-C. à la prise de Marseille en 49 av. J.-C.

3.3.3 Le Midi de la Gaule sous l’Empire romain

3.4 Les îles de Méditerranée occidentale

3.4.1 La Corse

3.4.2 La Sardaigne

3.4.3 Les îles toscanes et l’île Diabêtê

3.4.4 Les Baléares et l’île de Lunx

3.5 Le monde celtique, la Grande-Bretagne, l’Irlande et Thulé

3.5.1 De Pythéas à la conquête romaine de la Gaule

3.5.2 De la conquête romaine à Marcien

3.5.3 Considérations lexicales sur les îles Britanniques

4. Conclusion générale

4.1 L’œuvre de Stéphane de Byzance et son épitomé

4.1.1 L’histoire du texte de Stéphane de Byzance

4.1.2 L’œuvre elle-même

4.1.3 L’épitomisation

4.2 Le contenu et l’organisation des Ethniques

4.2.1 La restitution des sources de Stéphane de Byzance

4.2.2 Le contenu des notices

4.2.3 La manière de travailler de Stéphane de Byzance

4.3 L’histoire des textes

4.3.1 La tradition des auteurs et la lexicographie grecque

4.3.2 La transmission des textes de l’Antiquité

4.3.3 L’origine du lexique-source

4.4 L’analyse du corpus géographique

4.4.1 La méthode

4.4.2 Les auteurs-sources

4.4.3 L’espace géographique

Quatrième Partie. Les Notices Sur l’Europe Occidentale (Sauf l’Italie). Texte, Traduction, Commentaire

Mode d’emploi des notices

Le corpus étudié

Les fiches

L’en-tête

Le texte du manuscrit archétype, sa normalisation et sa traduction

Les lexiques et textes dérivés

Le commentaire

Les autres parties de la fiche

Bibliographie

Annexes

Index des noms propres

Index des noms de lieu et de peuples

Index des manuscrits, papyrus et inscriptions

Index de Stéphane de Byzance

Index des sources

Tableaux

Media
Some third-party content could not be displayed due to your cookie settings. Click here to allow third-party content.