Book Series Bibliothèque de l'Antiquité Tardive , vol. 40

Stéphane de Byzance

Stéphane de Byzance

Les Ethniques comme source historique : l'exemple de l'Europe occidentale

Marc Bouiron

  • Size:216 x 280 mm
  • Illustrations:10 b/w, 48 tables b/w., 8 maps b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • € 95,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-59381-4
  • Paperback
  • Forthcoming (Sep/22)

Forthcoming
  • € 95,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


Le lexique géographique de Stéphane de Byzance, les Ethniques, contient de nombreuses mentions d’auteurs disparus, se rapportant à des toponymes antiques. Nous avons étudié ceux situés en Europe occidentale, en lien avec les sites archéologiques connus s’y rapportant.

BIO

Marc Bouiron est conservateur en chef du patrimoine. Formé à Aix-Marseille Université, il a été archéologue municipal de la Ville de Marseille durant dix ans, conservateur régional de l’archéologie en Haute-Normandie, créateur et responsable du service archéologique à la Métropole de Nice Côte d’Azur avant d’intégrer l’Inrap d’abord comme directeur interrégional Méditerranée puis directeur scientifique et technique. Sa thèse de doctorat (UCA-AMU) a porté sur le texte de Stéphane de Byzance en confrontation avec l’archéologie.

Summary

Le lexique géographique du grammairien byzantin Stéphane de Byzance, les Ethniques, est une œuvre à l’origine monumentale. Ce lexique contenait de nombreuses mentions d’auteurs disparus, se rapportant à des toponymes du monde antique connu des Grecs et des Romains. À l’intérieur de ce lexique, nous avons choisi d’étudier plus spécialement ceux situés en Europe occidentale (péninsule ibérique, Gaule, Germanie et Bretagne antiques), en lien avec les sites archéologiques connus s’y rapportant. L’ouvrage ayant été abrégé à plusieurs reprises au cours du Moyen Âge, la confrontation de l’ensemble des notices a permis de proposer de nouvelles attributions d’auteurs antiques, leur nom et leur citation ayant très souvent disparu des manuscrits conservés. Par ailleurs l’analyse précise de la transmission de l’œuvre apporte un éclairage nouveau sur les moments où ce grammairien a été lu et utilisé, du vie s. jusqu’à sa redécouverte à la fin du xve s. La structure même du lexique permet de revenir sur la lexicographie antique et médiévale, et d’envisager les apports à la fois des grammairiens et des auteurs antiques (pour la plupart géographes et historiens) qui étaient cités. Enfin, le cadre géographique choisi permet d’explorer les autres textes antiques ainsi que les données archéologiques depuis l’époque grecque archaïque jusqu’à la fin de l’Empire romain. Nous avons inclus dans ce travail une analyse et une traduction de l’Ora maritima d’Aviénus, afin de compléter l’étude de la péninsule ibérique et du Midi de la Gaule.