Book Series Classical Language & Literature (Outside a Series)

Dictionnaire de l'épigramme littéraire dans l'Antiquité grecque et romaine

2 volumes

Céline Urlacher-Becht

  • Pages:2 vols, 1700 p.
  • Size:216 x 280 mm
  • Illustrations:4 b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • c. € 475,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • € 395,00 EXCL. VAT VALID UNTIL 31 Dec 2022


Ce dictionnaire offre une somme inédite sur les épigrammatistes grecs et latins du IVe siècle av. J.-C. au milieu du VIIe siècle apr. J.-C., ainsi que sur les sous-genres, les styles et les thèmes qu’ils ont développés.

BIO

Céline Urlacher-Becht est maître de conférences en langue et littérature latines à l’Université de Haute-Alsace à Mulhouse. Ses domaines de recherche portent sur l’épigramme latine tardive et chrétienne, l’hymnologie chrétienne et la réception des auteurs de la latinité tardive à l’époque humaniste. Elle a publié une monographie sur Ennode de Pavie, chantre officiel de l’Église de Milan (Paris, Études augustiniennes, 2015).

Summary

Consacrer un dictionnaire à l’épigramme grecque et romaine peut sembler une gageure, d’autant plus que les enjeux de ce « petit » genre continuent parfois d’être minorés. Apparue très tôt dans l’épigraphie avant d’accéder, au début de la période hellénistique, à la dignité littéraire, l’épigramme connut cependant une longévité exceptionnelle tout au long de l’Antiquité, aussi bien sous sa forme inscrite que livresque. Sa vitalité s’est, par ailleurs, accompagnée d’une diversification constante de ses formes et de ses fonctions, jusqu’à aboutir, dans la latinité tardive, à un élargissement des limites traditionnelles du genre.

Ce volume vise à rendre compte de cette infinie richesse, en offrant une somme inédite sur les épigrammatistes du IVe siècle av. J.-C. au milieu du VIIe siècle apr. J.-C., ainsi que sur les sous-genres, les styles et les thèmes qu’ils ont développés : tous font l’objet d’une étude diachronique prenant en compte l’épigramme grecque archaïque et classique ainsi que l’épigramme inscrite, et interrogeant, de manière originale, les relations entre les traditions grecque et latine. Plus de cent spécialistes internationaux de littérature, d’épigraphie, de papyrologie, d’histoire et de théologie ont travaillé de concert aux quelque 400 articles proposés.