Book Series Terrarum Orbis , vol. 16

Cartographie et pouvoir au XVIe siècle

L'atlas de Jacques de Deventer

Colin Dupont

  • Pages: 351 p.
  • Size:210 x 270 mm
  • Illustrations:89 col.
  • Language(s):French
  • Publication Year:2019

  • € 130,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-58606-9
  • Hardback
  • Available


Une interprétation novatrice de l’atlas de Jacques de Deventer et de sa place au sein de l’histoire de la cartographie.

BIO

Colin Dupont est responsable du département des Cartes et Plans la Bibliothèque royale de Belgique (KBR) et docteur en histoire de la Katholieke Universiteit Leuven. Ses recherches portent sur l'histoire de la cartographie ainsi que sur les questions de conservation des collections cartographiques. Il est membre du comité éditorial de la revue Imago Mundi (en charge de la bibliographie en collaboration avec Charlotta Forss).

Review(s)

“An important and innovative part of Dupont’s research is his comparison (aided by the use of Map-Analyst) of the two versions of the plan of Braine-le-Comte.” (Martijn Storms, in Imago Mundi 73/1 202, p. 98)

“This book is definitely a valuable and original contribution to the history of cartography” (Christiane De Craecker-Dussart, in Maps in History, 67, 2020,. p. 8)

 

 

Summary

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, Jacques de Deventer a réalisé, à la demande de Philippe II, les plans de plus de 250 villes des Pays-Bas espagnols. Cette collection est exceptionnelle par son ampleur, son homogénéité et sa précision. De plus, pour la plupart des localités, il s’agit de la plus ancienne représentation cartographique conservée. Enfin, ces plans de « villes » figurent également une partie des terres alentour. Depuis leur redécouverte au XIXe siècle, ces documents ont suscité de nombreuses recherches. Cependant, la plupart les considéraient comme des instruments militaires ou comme le pur produit d’une « cartographie scientifique ». Mais, est-ce réellement la seule manière de les comprendre ?

Grâce à une déconstruction approfondie d’une série de plans, la présente étude cherche à comprendre ce caractère exceptionnel. Vision de la ville, perception de l’espace, rôle de l’hinterland, procédés de représentation ou profil du cartographe sont autant d’aspects analysés. Ils permettent de comprendre que, malgré un résultat troublant de modernité, cette collection est largement tributaire des codes de son époque et relève plus du document politique que militaire. Plus largement, il s’agit de voir ce que cette réévaluation apporte à l’histoire du développement de la cartographie au XVIe siècle.

TABLE OF CONTENTS

Introduction
I. Jacques de Deventer, l’impossible profil ?
1. Repères biographiques
2. Production cartographique : avant l’atlas
3. Géographe de Philippe II (Atlas des villes)
4. Conclusion : un cartographe de gouvernement ?
II. La légende
1. Reconstruction de la « légende » cartographique
2. Déconstruction de la légende cartographique
3. Conclusions
III. Le sujet
1. Les statistiques générales
2. La « ville », résumée en quatre catégories
3. Conclusions
IV. Le cadre
1. L’importance des arrière-pays
2. Les frontières de la cartographie
3. Une délimitation de l’emprise territoriale de la ville ?
4. Conclusions
V. La manière
1. Mises en évidence
2. Continuité - discontinuité, le cas de Deventer
3. Conclusions
VI. Le média
1. « Le tout rédiger en ung livre »
2. Instruments militaires, de pouvoir, ou description de territoire ?
3. Conclusions
Conclusions générales