Book Series Hagiologia , vol. 11

Les inventions de reliques dans l'Empire romain d'Orient (IVe-VIe s.)

Estèlle Cronnier

  • Pages: 525 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2016

  • € 115,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-56510-1
  • Hardback
  • Available
  • € 115,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-57081-5
  • E-book
  • Available


BIO

Estelle Cronnier est titulaire d'un doctorat en Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Review(s)

« Une abondante bibliographie, dix cartes et un index complètent avec bonheur cet ouvrage de haute tenue. » (Vincent Déroche, Revue des Études Byzantines, 75, 2017, p. 335)

« L’ouvrage comporte une riche bibliographie, un index des personnes et des lieux et d’excellentes cartes. » (Pierre Maraval, dans Le Moyen Âge, 123/2, 2017, p. 415)

 

Summary

Le culte des reliques n’appartient pas aux premiers siècles de l’ère chrétienne, mais, à partir du IVe siècle, il devint un élément constitutif de la nouvelle religion. Si l’on peut s’étonner de la brusquerie du phénomène, qui suppose un bouleversement profond des mentalités, il faut aussi se demander quelles en furent les modalités. Sans doute la Paix de l’Église, puis la christianisation de l’Empire romain, créèrent-elles les conditions favorables à l’assouvissement de nouvelles aspirations, mais un obstacle a priori insurmontable n’allait-il pas très vite se dresser devant elles ? Quelques traditions plus ou moins concrètes existaient, mais dans la majorité des cas, comment faire pour retrouver - à supposer qu’on y pensât encore - ce qui s’était perdu ? C’est alors que l’on se mit à « inventer », à découvrir providentiellement, les corps des patriarches, des prophètes, des apôtres, des martyrs, bientôt des moines, des vierges ou des évêques, et jusqu’aux reliques (secondaires) du Christ et de la Vierge. Après avoir exposé pour elles-mêmes quelques-unes des plus notables inventions survenues aux IVe – VIe siècles, ce travail s’attache à en éclairer le mécanisme, d’abord par une lecture suivie des récits qui nous en ont transmis la mémoire, ensuite par l’examen des différents enjeux qu’elles sous-tendent.