Book Series Répertoire Iconographique de la Littérature du Moyen Age , vol. 4

L’iconographie du Champion des dames de Martin Le Franc

Pascale Charron

  • Pages: 154 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:71 col.
  • Language(s):French
  • Publication Year:2016

  • € 80,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-56458-6
  • Paperback
  • Available


Achevé en 1442 par Martin Le Franc, alors secrétaire de l’antipape Félix V (Amédée VIII, duc de Savoie), le poème du Champion des dames est un long plaidoyer en faveur de la cause des femmes.

BIO

Pascale Charron est maître de conférences en Histoire de l’art du Moyen Âge à l’Université François Rabelais de Tours, rattachée au Centre d’Etudes Supérieures sur la Renaissance (CESR). Spécialiste du XVe siècle, elle travaille plus particulièrement sur les arts de l’enluminure et de la tapisserie. Elle a publié en 2004 sa thèse sur le Maître du Champion des dames (CTHS-INHA) et a dirigé le Dictionnaire d’Histoire de l’art du Moyen Âge en collaboration avec Jean-Marie Guillouët (Laffont, 2009). Elle a été l’une des commissaires de l’exposition Tours 1500, capitale des arts (Tours, Musée des Beaux-Arts, 2012) et dirige actuellement, au CESR, un programme de recherche sur les arts de l’image en Touraine aux XVe et XVIe siècles.

Summary

Achevé en 1442 par Martin Le Franc, alors secrétaire de l’antipape Félix V (Amédée VIII, duc de Savoie), le poème du Champion des dames est un long plaidoyer en faveur de la cause des femmes. Récit onirique et allégorique, le poème raconte la virulente joute oratoire qui oppose le malfaisant du Roman de la Rose Malebouche, assisté par son collège de médisants, à Franc Vouloir, le champion de la cause des dames. Offert au duc de Bourgogne Philippe le Bon, le livre constitue l’un des jalons importants du débat littéraire connu sous le nom de querelle des femmes, et une défense du concile de Bâle et de ses thèses alors interdites de diffusion dans les territoires bourguignons.

Le texte du Champion des dames est conservé dans sept manuscrits dont cinq sont enluminés. Le second manuscrit offert à Philippe le Bon, objet de cette publication (Paris, BnF, ms Fr. 12476), inaugure la constitution d’un cycle d’images dont découleront tous les ensembles suivants. Copié en 1451 à Arras par Barthélemy Poignare et enluminé par le maître du Missel de Paul Beye (Jean de Namps ?), le manuscrit propose soixante-sept images célébrant les talents et les vertus des dames. Puisés dans la mythologie, l’histoire ancienne et contemporaine, la littérature et les saintes Ecritures, les thèmes développés dans les enluminures sont très variés et pour certains d’entre eux inédits à l’instar de ceux de Jeanne d’Arc ou du vol des sorcières qui trouvent ici leurs premières représentations.