Book Series Bibliothèque d'histoire culturelle du Moyen Âge , vol. 16

Le dictamen dans tous ses états.

Perspectives de recherche sur la théorie et la pratique de l’ars dictaminis (XIe-XVe siècles)

Benoît Grévin, Anne-Marie Turcan-Verkerk (eds)

  • Pages: 610 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Language(s):French, Italian
  • Publication Year:2015

  • € 115,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55304-7
  • Paperback
  • Available
  • € 115,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55679-6
  • E-book
  • Available


Technique de communication par excellence des cultures médiévales, l’ars dictaminis est bien plus qu’un « art d’écrire des lettres » : une véritable idéologie rhétorique, aux innombrables débouchés encore trop méconnus.

BIO

Sévrienne, ancien membre de l’École française de Rome, pendant treize ans chercheur au CNRS, Anne-Marie Turcan-Verkerk est titulaire depuis 2008 de la chaire de ‘Langue et littérature latines du Moyen Âge à l’Ecole pratique des hautes études’, et chercheur associé à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), où elle dirige l’équipe de Codicologie, histoire des bibliothèques et héraldique. Elle est responsable de Biblissima, Observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure d’Ulm-Sèvres et de l’École française de Rome, chargé de recherche au CNRS depuis 2007, Benoît Grévin est notamment spécialiste de la rhétorique politique du bas Moyen Âge, et en particulier de la diffusion de l’ars dictaminis dans les grandes chancelleries européennes.

Review(s)

"(…) ce très beau volume (…) servira à coup sur le point de départ a toute recherché sur le dictamen non seulement dans la prochaine décennie, comme l’espèrent ses auteurs, mais beaucoup plus longtemps (…) La richesse et la diversité de ces approches, toutes orientées par les perspectives ouvertes en introduction, font de ce volume une somme des avancées actuelles de la recherche sur le dictamen, une base de réflexion méthodologique et une mine d’exemples signifiants." (Pascale Bourgain, dans le Bulletin du Cange, 73, 2015, p. 388-391)

"The volume is absolutely indispensable for any scholar interested in medieval letter writing." (Ronald G. Witt, in The Medieval Review, 16.08.13)

"Der Band bietet eine wertvolle Summa des Forschungsstands und der Forschungsperspektiven für ein bedeutendes Element hoch- und spätmittelalterlichen Wissens: die ars dictaminis, d. h. die Kunst bzw. Technik des Schreibens, insbesondere des Briefschreibens.(...) Die Gesamtanlage des Bandes wirkt organisch und kohärent." (Eugenio Riversi, in: Francia-Recensio 2016/3

Mittelalter - Moyen Âge (500-1500), 20.09.2016; http://www.perspectivia.net/publikationen/francia/francia-recensio/2016-3/ma/grevin_riversi)

“Como se ha podido apreciar en este breve recorrido, estamos ante una excelente obra que reune a los mejores especialistas del ars dictaminis en la actualidad. La variedad y calidad de las contribuciones ofrece a los investigadores y lectores interesados en la cultura retorica y la historia medieval un panorama actualizado en el que se plantean lineas de investigacion productivas y perspectivas novedosas. Tanto los articulos como los utilisimos instrumentos bibliograficos han sido elaborados siguiendo criterios de ordenacion y manejo muy acertados. En definitiva, estamos ante un trabajo impecable que a buen seguro facilitara la labor de todos los que quieran acercarse al multiforme ambito del dictamen medieval.” (Guadalupe Lopetegui Semperena, in Mittellateinischen Jahrbuch, 53/2, 2018, p. 323)

« On peut féliciter les A. d’avoir offert aux chercheurs un instrument de travail si utile qui permettra à l’avenir aux études concernant le dictamen de s'établir sur des fondements solides. Il reste a espérer que les études sur les formulaires (comme le Liber Diurnus) seront traitées d’une façon aussi exhaustive que ce livre le fait pour le dictamen au bas Moyen Age. » (Klaus Herbers, dans Le Moyen Âge, 124/2, 2018, p. 428)

Summary

L’ars dictaminis, ensemble de techniques de rédaction latines créées entre 1070 et 1250 pour répondre aux nouveaux besoins de la société médiévale, jouit depuis deux décennies d’un regain d’attention notable. Art rhétorique cultivé par les différentes autorités ecclésiastiques et laïques durant la plus grande partie du bas Moyen Âge, l’ars a profité de l’intérêt accru pour l’histoire des techniques de communication. Peut-on dire pour autant que l’étude de ce courant central de l’écriture médiolatine est réellement sortie d’un enclavement séculaire ? Non. Dans une volonté de décentrer l’étude de l’ars dictaminis de l’approche strictement théorique pour envisager l’ensemble des problèmes que ce champ d’étude pose à l’histoire médiévale, le colloque a affronté collectivement l’ensemble des questions posées par l’ars dictandi, en tentant à la fois de faire le bilan des avancées effectuées ces dernières décennies, et de préciser les perspectives de recherche.

Les contributeurs : Anna Adamska, Elisabetta Bartoli, Francesca Battista, Filippo Bognini, Tanja Broser, Martin Camargo, Fulvio Delle Donne, Claudio Felisi, Paolo Garbini, Benoît Grévin, Florian Hartmann, Dario Internullo, Maria Koczerska, Vito Sivo, Francesco Stella, Matthias Thumser, Anne-Marie Turcan-Verkerk, Charles Vulliez

TABLE OF CONTENTS

Introduction 

I. Naissance de l’ars (1080-1130) 

F. Bognini, Ancora sulla diffusione del « breviarium » di Alberico di Montecassino : Trier, Bistumsarchiv, abt. 95 nr. 16 ; Luxembourg, Bibliothèque Nationale, 26
F. Hartmann, Il dictamen e i valori comunali nell’Italia di inizio XII secolo

II. Dissémination et montée en puissance (1130-1200)

A.-M. Turcan-Verkerk, L’introduction de l’ars dictaminis en France. Nicolas de Montiéramey, un professionnel du dictamen entre 1140 et 1158
E. Bartoli, I modi dictaminum di maestro Guido
V. Sivo, La poesia nel dictamen. Prosa e versi nel registrum di Paolo Camaldolese
Ch. Vulliez, De la théorie à la pratique, les recueils de lettres rattachés au nom de Bernard de Meung : pour qui, pour quoi faire ?
F. Stella, Recuperare una fonte storica : i modelli di lettera. L’esempio delle epistole di maestro Guido

III. Un classicisme au XIIIe siècle ?

P. Garbini, Ars dictaminis e storiografia
F. Delle Donne, Le dictamen capouan : écoles rhétoriques et conventions historiographiques
M. Thumser, Les grandes collections de lettres de la Curie pontificale au XIIIe siècle. Naissance – structure – édition
T. Broser, Les règles de l’ars dictaminis à la Curie pontificale durant le XIIIe siècle
F. Battista, Il formulario della regina Kunhuta e la retorica epistolare in Boemia nel XIII secolo

IV. De la Castille à la Pologne, les destins variés de l’ars (XIIIe-XVe s.)

M. Camargo, La déclamation épistolaire. Performances de lettres-modèles dans les écoles anglaises médiévales
B. Grévin, Théorie et pratique du dictamen dans la péninsule ibérique (XIIIe-XIVe s.). Quelques jalons
D. Internullo, A proposito di dictamen fra regno Angioino e Roma nel primo trecento. Riflessioni e ipotesi sul ms. Roma, Biblioteca Angelica, 514
M. Kozcerska, Le rôle politique des lettres fictives dans les formulaires polonais du XVe siècle
A. Adamska, L’ars dictaminis a-t-elle été possible en langue vernaculaire ? Quelques sondages

Instruments de travail

C. Felisi – A.-M. Turcan-Verkerk, Les artes dictandi latines de la fin du XIe À la fin du XIVe siècle : un état des sources
B. Grévin, Bibliographie raisonnée des études sur l’ars dictaminis (1990-2013)

Index.