Book Series Bibliothèque de la Revue d'histoire ecclésiastique , vol. 97

Science, philosophie et théologie chez Édouard Le Roy

La controverse autour de « Qu’est-ce qu’un dogme ? » (1905-1907)

Monique Foket

  • Pages: 435 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:6 b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2013


Not Available
  • € 40,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-54984-2
  • Paperback
  • Not Available


Summary

Dans la revue française, La Quinzaine du 16 avril 1905, paraît un article d’Édouard Le Roy, mathématicien et philosophe, intitulé Qu’est- ce qu’un dogme ?
Arguant des méthodes critiques et des progrès de la science, les penseurs de son temps rejettent la conception  intellectuelle des énoncés dogmatiques, qui tient pour secondaire leur sens pratique.
Catholique ardent et apologète, l’auteur cherche une façon de concilier les exigences de la nouvelle rationalité avec la doctrine de l’Église. Il propose une manière de présenter la foi chrétienne, et en particulier le dogme, qui rende le christianisme accessible à la pensée moderne éprise d’immanence. 
Selon Éd. Le Roy, du point de vue  théorique, le dogme a une valeur négative : il ferme des voies erronées ; du point de vue pratique, il a un sens positif en tant qu’orientation pour l’action. Cette position sauve la liberté intellectuelle si chère à ses contemporains. 
L’auteur demande aux théologiens ce qu’ils pensent de sa thèse et le directeur de La Quinzaine ouvre sa revue aux réactions des lecteurs. Ce fut le point de départ de l’une des controverses les plus virulentes de la crise moderniste.
Cette étude historique étudie les implications philosophiques, théologiques et psychologiques de ce débat.

Monique Foket est professeure émérite de la Faculté de théologie de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve. Son enseignement et ses publications portent sur l’histoire de l’Église, la théologie spirituelle et la pédagogie religieuse.