Book Series Nugæ , vol. 7

Guillaume Budé et l'art de la lecture

L. Katz

  • Pages: 160 p.
  • Size:150 x 250 mm
  • Language(s):French, Latin
  • Publication Year:2009

  • € 25,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-53209-7
  • Paperback
  • Available


Review(s)

"This book is intelligently organized and makes exemplary use of the apparatus of scholarship to stick to the point. It has been kept to manageable length by guiding the reader to the writings of [...] well-selected sources  for further study rather than rehearsing what is already known. Katz exhibits an admirable reluctance to cite as fact assertions found in older scholarship that may rest on evidence too slender to support them." (Christopher H. Walker, in:  Renaissance Quarterly, v ol. 63, No. 4, December 2010)

"L'étude riche et stimulante de Louise Katz constitue une source d'information de premier plan, autant sur les modalités concrètes que sur les représentations de la lecture à la Renaissance." (Hélène Haug, dans: Le moyen français, vol. 68, 2011, p. 119)

 

 

Summary

A la Renaissance, l'essor de l'imprimé et le renouveau des études sont à l'origine de grandes mutations qui modifient en profondeur les voies de diffusion de l'écrit et les pratiques de la lecture. Guillaume Budé, parce qu'il joue un rôle de premier ordre dans la transmission des textes grâce à sa position centrale dans le réseau humaniste français et européen, s'impose comme un témoin majeur de ces évolutions. Cette étude commence par l'exploration des conditions matérielles de la lecture dans la première moitié du XVIe siècle en se fondant en premier lieu sur les témoignages qui fourmillent dans l'ensemble de son oeuvre. Elle s'attache ensuite à analyser ses réflexions théoriques sur la lecture et sur l'étude des lettres pour mettre en lumière l'originalité de son art de lire qui se fonde principalement sur la notion d'encyclopédisme ainsi que la revendication de la liberté du lecteur. La présentation de cet art de lire se trouve enrichie par l'analyse des représentations métaphoriques de la lecture qui fait apparaître les contradictions et les angoisses inhérentes au renouveau de la lecture, en grande partie liées, pour Budé, à la difficile conciliation entre christianisme et lettres profanes. Enfin, cette étude s'achève par l'examen de la stratégie mise en place par l'humaniste pour répondre aux difficultés posées par les mutations du livre et de la lecture, en particulier des voies choisies pour déterminer son lectorat et définir la lecture qu'il cherche à obtenir pour ses ouvrages.