Book Series Haut Moyen Âge , vol. 7

La culture du haut moyen âge, une question d’élites ?

F. Bougard, R. Le Jan, R. McKitterick (eds)

  • Pages: 515 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2009

  • € 65,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-53134-2
  • Paperback
  • Available
  • € 65,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-53777-1
  • E-book
  • Available


Summary

Quatrième volet de la série sur « les élites au haut Moyen Âge », l’ouvrage explore l’aspect culturel de la question, autour de quatre thèmes : « sociologie et sociographie des élites », « formes et pratiques d’une culture d’élites », « culture et lien social », « culture des clercs, culture des laïcs : formes et produits ». Les élites se définissent-elles et se reconnaissent-elles par l’usage de langages propres et comment peut-on apprécier la différenciation des langues à l’intérieur même des élites ? Certains produits culturels sont-ils particulièrement destinés aux élites et quelle est leur place dans le système global d’échange ? Comment les commandes (manuscrits, constructions, objets du décor) et les soutiens aux médiateurs culturels (précepteurs, écolâtres, missionnaires) contribuent-ils à légitimer la domination, à renforcer la hiérarchie et à soutenir les réseaux ? Y a-t-il une relation entre la hiérarchie des savoirs et la hiérarchie des pouvoirs et la culture est-elle signe de légitimation d’une position dans la hiérarchie ? Assure-t-elle des possibilités d’ascension sociale ? Dans la hiérarchie laïque, ecclésiastique ? Les détenteurs d’un savoir spécifique occupent-ils une position privilégiée ? Quel est l’impact des transformations politiques et sociales brutales, comme les conquêtes, sur les modèles culturels élitaires ? Y-a-t-il des résistances et des phénomènes de marginalisation de certains modèles culturels ? En envisageant la culture sous toutes ces formes comme élément et critère de distinction des élites, par l’analyse de sa place dans les stratégies de reproduction, de hiérarchisation et de mobilité sociale, les auteurs du présent volume se sont efforcés de répondre à la plupart de ces questions dans une enquête européenne qui couvre les VIe-XIe siècles.