Book Series Nugæ , vol. 10

Les instruments de travail à la Renaissance

J.-F. Gilmont, A. Vanautgaerden (eds)

  • Pages: 288 p.
  • Size:150 x 250 mm
  • Language(s):French, Latin
  • Publication Year:2010

  • € 30,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-53054-3
  • Paperback
  • Available


Summary

Les Disputatiunculæ tenues depuis plusieurs années au Musée de la Maison d’Érasme ont pour ambition de lancer un coup de projecteur sur des aspects moins connus du monde du livre à l’époque de la Renaissance. Durant la réunion des 15 et 16 décembre 2006, une bonne trentaine de participants se sont intéressés aux outils scientifiques dont disposaient les humanistes pour leurs travaux d’érudition. Notre publication veut faire partager ces débats à un public plus large. Ce volume est organisé en trois parties. Dans un premier temps, une synthèse est donnée des instruments de travail du Moyen-Âge (Olga Weyers) au XVIIe siècle, en étudiant la lexicographie latine du Quattrocento (Jean-Louis Charlet), les dictionnaires latins humanistes (Martine Furno) ou les concordances bibliques latines (Max Engammare). Une seconde partie s’intéresse plus particulièrement aux bibliographies : aux catalogues de la foire de Francfort (Jean-François Gilmont) et à la bibliothèque de La Croix du Maine (Catherine Magnien). La dernière partie est consacrée aux humanistes créateurs d’instruments de travail : à Petrus Apherdianus (Dirk Sacré), aux instruments de la traduction (Isabelle Diu) et à l’index thématique des Adages d’Érasme (Alexandre Vanautgaerden). L’ensemble de ces contributions permet de se faire une idée de l’environnement dans lequel les humanistes travaillent et de leurs méthodes souvent originales, bien utiles à l’heure d’Internet et des métacatalogues.