Book Series De Diversis Artibus , vol. 83 (N.S. 46)

L'enquête du Régent 1716-1718

Sciences, techniques et politique dans la France pré-industrielle

C. Demeulenaere-Douyère, D.J. Sturdy

  • Pages: 1018 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:20 b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2008

  • € 100,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-52817-5
  • Hardback
  • Available
  • € 100,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-56137-0
  • E-book
  • Available


Review(s)

"L'importance de cette enquête est telle qu'on s'étonne qu'il ait fallu si longtemps pour qu'elle soit mise à la disposition du public; que ce le soit aujourd'hui grâce à une édition impeccable compense largement l'oubli où elle parassait tombée. [...] C'est toute l'histoire de la vie quotidienne des anciens temps que nous dévoilent les documents qui figurent dans l'Enquête du Régent, et de façon autrement plus vivante que ne le ferait une synthèse universitaire construite sur les mêmes documents".
Emmanuel Poulle, dans: Bibliothèque de l'Ecole des Chartes

"Cette impeccable publication de documents inédits, effectuée dans la meilleures tradition de l'édition scientifique (...)" (L. Bergeron dans: Patrimoine de l'industrie, vol.20, 2008/2, p. 104-106)

Summary

Lorsque Philippe d'Orléans devient, à la fin de 1715, régent de France, il est convaincu de l'"utilité des sciences" et résolu à encourager la restauration économique du royaume. Il prend l'initiative d'une grande enquête nationale pour faire l'inventaire des ressources naturelles de la France. Cette enquête est réalisée sur le terrain par les intendants, mais sa direction scientifique est confiée à l'Académie royale des sciences et tout particulièrement à Réaumur. C'est sur les instructions de celui-ci que, pendant les trois années qui suivent, les intendants collectent une quantité impressionnante d'informations sur les minerais et les autres ressources minérales, sur les mines et les carrières, et leur exploitation, sur l'industrie métallurgique, etc. Parviennent aussi à l'Académie des sciences des centaines d'échantillons qui vont être analysés et titrés dans son laboratoire. Les informations ainsi accumulées par l'Académie des sciences ont été conservées, mais sont restées longtemps presque inconnues des historiens. Pourtant, elles constituent une source de première importance pour l'histoire économique et sociale de la France au début du XVIIIe siècle ; elles concernent aussi l'histoire des sciences et des techniques, l'histoire administrative, l'histoire du langage et bien d'autres domaines. Ces documents sont présentés ici pour la première fois dans une édition critique, qui permet aux chercheurs de mieux connaître l'état de la France au début de la Régence.
On y trouvera des informations inédites et passionnantes sur l’histoire locale et sur les arts et métiers pratiqués dans les différentes généralités (circonscriptions administratives) : Aix-en-Provence, Alençon, Alsace, Amiens, Picardie et Artois, Bordeaux (ou Guyenne), Bourges, Bretagne, Caen, Châlons (ou Champagne), Dijon (ou Bourgogne), Franche-Comté, Grenoble (ou Dauphiné), La Rochelle et Aunis, Languedoc, Lille, Limoges, Lorraine, Lyon, Maubeuge (ou Pays-Bas), Metz, Montauban, Moulins, Navarre et Béarn, puis Auch et Béarn, Orléans, Paris, Perpignan (ou Roussillon), Poitiers, Riom (ou Auvergne), Rouen, Soissons, Tours.