Book Series Textes et Etudes du Moyen Âge , vol. 33

Testi cosmografici, geografici e odeporici del medioevo germanico

Atti del XXXI convegno dell'Associazione Italiana di Filologia Germanica (A.I.F.G.), Lecce, 26-28 maggio 2004

D. Gottschall (ed)

  • Pages: 280 p.
  • Size:165 x 240 mm
  • Language(s):Italian
  • Publication Year:2005

  • € 34,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-52271-5
  • Paperback
  • Available
  • € 34,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-56249-0
  • E-book
  • Available


Summary

En présentant un petit recueil de textes rares et peu étudiés, écrits en langue vulgaire, que ce soit l'anglo-saxon, le moyen-haut-allemand, le moyen-anglais, l'ancien islandais ou le norrois, ce volume donne un panorama de la diffusion des connaissances géographiques et cosmographiques parmi les populations germaniques de l'Antiquité tardive jusqu'au début de l'époque moderne. Après avoir analysé le Heimlysing, une description du monde en ancien Islandais qui paraît dépendre des écrits d'Isidore de Séville, et les Fornaldarsögur, c'est-à-dire le recueil des anciennes sagas en norrois, on examine la Pilgerreise des letzten Grafen von Katzenelnbogen, à savoir un compte rendu très précis d'un voyage dans la Terre Sainte ainsi que les voyages 'virtuels' imaginés dans la Cartula d'Alcuin de York et dans les Pilgrimages to the Holy Land en moyen-anglais. L'Enchiridion anglo-saxon du moine Byrhtferth documente la diffusion des connaissances astronomiques dans la culture de l'Angleterre du Haut Moyen Age ; le Lucidarius allemand et le Niederreinischer Orientbericht nous apprennent quant à eux les merveilles de l'Orient.

Dagmar Gottschall (Lecce) a coordoné les travaux de neuf spécialistes des langues germaniques anciennes : Francesca Chiusaroli (Rome), Carla Del Zotto (Rome), Carmela Giordano (Arezzo), Maria Cristina Lombardi (Naples), Lorenzo Lozzi Gallo (Bari), Simonetta Mengato (Venise), Andrea Meregalli (Arezzo), Celestina Milani (Milan) et Lucia Sinisi (Bari), qui esquissent par leurs contributions les contours d'un espace littéraire et culturel peu connu - l'Europe septentrionale -, dans lequel les écrivains rédigeant en langue vulgaire ont developpé une littérature géographique d'une valeur documentaire de première main.