Book Series De Diversis Artibus , vol. 67 (N.S. 30)

Les textes embryologiques de Christian Heinrich Pander (1794-1865)

Stéphane Schmitt

  • Pages: 210 p.
  • Size:155 x 240 mm
  • Language(s):French, Latin, German
  • Publication Year:2003

  • € 30,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-52180-0
  • Hardback
  • Available


Summary

Le biologiste C.H. Pander (1794-1865), balte de culture allemande, est connu pour avoir, le premier, énoncé la théorie selon laquelle l'embryon se forme à partir de membranes simples, les feuillets germinaux. Cette conception, aujourd'hui encore, est à la base de toute l'embryologie descriptive. D'un point de vue historique, elle a joué un rôle très important dans le triomphe de la théorie de l'épigenèse, selon laquelle le nouvel individu n'est pas préformé dans l'oeuf mais se forme progressivement à partir de structures relativement simples et grossières. En outre, cette vision d'une matière organique en train de s'auto-organiser devait conduire Pander sur la voie du transformisme, théorie qu'il allait contribuer à développer au cours des années 1820.

C'est pourquoi les deux textes présentés ici revêtent un intérêt tout particulier dans l'histoire de la biologie.Ils ont joui d'une grande renommée au cours du XIXe siècle.  Par la suite, ils ont été éclipsés par les travaux remarquables du compatriote et ami de Pander, Karl Ernst von Baer, qui d'ailleurs n'a jamais manqué de souligner tout ce qu'il devait à son prédecesseur.

Pour la première fois, ces textes sont rassemblés, traduits (du latin et de l'allemand) et commentés.Ils sont accompagnés des belles figures gravées par le dessinateur d'Alton pour l'édition allemande.