Book Series Les styles du savoir , vol. 2

Europe. Comédie héroique attribuée à Richelieu

Sylvie Taussig

  • Pages: 301 p.
  • Size:150 x 210 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2006

  • € 50,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-51634-9
  • Paperback
  • Available
  • € 50,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-56423-4
  • E-book
  • Available


Summary

Richelieu, cardinal ministre, considérait la nécessité de l’intervention de l’État dans tous les domaines de la vie du royaume – guerre, finances, commerce, organisation du territoire, diplomatie, religion et culture. La France de Richelieu est engagée dans la Guerre de Trente ans qui, caractérisée par une double dimension nationale et religieuse, implique toutes les puissances européennes et ravage les territoires. Richelieu conçoit sa mission d’homme d’État comme devant apporter la paix à l’intérieur et à l’extérieur du royaume et conforter les positions de la France face à l’impérialisme espagnol. Plus que quiconque conscient de l’apparition d’une opinion publique dont il fallait convaincre les différents cercles (la cour, Paris, le royaume) de la légitimité de ses actions et de ses choix, notamment sur la scène extérieure, il mit sa plume au service de ses desseins politiques. On connaît le Richelieu mémorialiste, épistolier, théoricien politique, orateur, on le connaît fondateur de l’Académie française et créateur de la Gazette ; on sait qu’il a encouragé et soutenu le théâtre, qui s’enrichit de très nombreuses formes dans cette première moitié du dix-septième siècle. Richelieu conçut des pièces et les fit écrire, de même que Rubens concevait les toiles dont il confiait ensuite la réalisation à son atelier. Tel est le cas de Europe, dont nous donnons la première publication française depuis 1642, qui peut être ainsi attribuée à la fois à Desmarets de Saint-Sorlin et au Cardinal. Rédigée dans les bouleversements de l’actualité politique dont elle restitue les grandes tensions, cette comédie héroïque en alexandrins qui donnent à des thèmes d’abord précieux une coloration tragique met en scène, à travers les péripéties sinueuses de l’ambition du roi d’Espagne, Ibère, le difficile accouchement d’une concorde des nations européennes, sous l’égide d’un héros pacificateur et vertueux, Francion, enfin libérées de leur passion amoureuse mimétique et délétère pour la belle Europe, voire pour l’ensemble du monde – c’est-à-dire libérées de leur impérialisme.