Book Series Reminisciences , vol. 6

Sedes scientiae. L'émergence de la recherche à l'Université

Contributions au séminaire d'histoire des sciences 2000-2001

P. Radelet-de Grave, B. Van Tiggelen (eds)

  • Pages: 376 p.
  • Size:160 x 225 mm
  • Language(s):French
  • Publication Year:2003

  • € 30,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-51458-1
  • Paperback
  • Available


Summary

Lorsque l'institution universitaire naît au Moyen-âge, la recherche ne fait pas partie de ses missions, et ce n'est que dans le courant du XIXe siècle qu'elle s'est imposée à l'égal de l'enseignement.  À l'Université de Louvain, comme dans d'autres universités, l'introduction de la recherchefut dès lors l'œuvre de personnalités plutôt que le fruit d'une évolution commune.  Les textes rassemblés dans ce volume montrent en effet que, dès le Moyen-âge, certains professeurs se vouent à la recherche de la nouveauté, dans des domaines aussi variés que la médecine, la musique, les langues arabe ou copte, la physique, la chimie, les mathématiques, les sciences de la vie, l'exégèse biblique ou encore la cosmologie.  L'introduction de matières encore controversées dans le curriculum, qu'il s'agisse des théories de Galilée ou Newton au XVIIe siècle, de l'évolutionnisme de Darwin au XIXe siècle ou de l'application de la critique historique aux textes sacrés au début du XXe siècle, reflète la volonté de suivre le mouvement scientifique, voire de l'accompagner ou d'y prendre part.  Le volume se clôture d'ailleurs par une réflexion générale sur les rapports entre recherche et enseignement dans la longue durée.

Textes de Fr. Cerulus, L. Courtois, J. Dhombres, G. de Callatay, D. Jacquart, J. Mawhin, H. Kragh, P. Radelet-de Grave, M.-Cl. Groessens-Van Dyck, Br. Van Tiggelen, Br. Van Wymeersch, M. Watelet.