Book Series Burgundica , vol. 3

"L'Honneur de la Maréchaussée"

Maréchalat et maréchaux en Bourgogne des origines à la fin du XVe siècle

Bertrand Schnerb

  • Pages: 268 p.
  • Size:156 x 234 mm
  • Illustrations:4 b/w
  • Language(s):French
  • Publication Year:2000

  • € 65,45 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-51038-5
  • Paperback
  • Available
  • € 65,45 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55686-4
  • E-book
  • Available


BIO

Bertrand Schnerb est Professeur d'Histoire médievale à l'Université de Lille 3.

Review(s)

«Cette excellente étude d'une institution et de ses titulaires est solidement étayée de textes insérés dans la rédaction même et aussi de copieuses pièces justificatives...»   (J. Richard dans Annales de Bourgogne, Tome 72 - fasc. 3, 2000, p. 449-450)

Summary

« Le duc a pour son principal officier pour la guerre le maréchal de Bourgogne. Et se conduit par sa main le fait de la guerre avant tous les autres ». C'est ainsi qu'Olivier de La Marche, vers 1474, définit le rôle d'un personnage- clé de 1 'État bourguignon. Or, malgré l 'importance de la fonction et la masse des sources conservées, la « maréchaussée » de Bourgogne n' avait guère, jusqu' à présent, retenu l 'attention des chercheurs. C 'est donc une lacune historiographique non négligeable qui est désormais comblée. L'etude de l'office de maréchal de Bourgogne à la fin du Moyen Age est d'abord celle d'une institution, de ses origines domestiques lointaines -le mariscalcus du Haut Moyen Age était un valet d'écurie- et de l'évolution qui en fit l'un des grands offices politiques et militaires de la Cour de Bourgogne. Mais cette étude ne peut être seulement d' ordre institutionnel et doit, aussi, être d'ordre social. II est impossible, en effet, d'étudier une fonction sans s'intéresser aux hommes qui l'ont incarnée. Les maréchaux de Bourgogne des XIVe et xve siècles furent des représentants de cette noblesse d'armes qui constitua l'un des piliers de l'État bourguignon. Parmi eux, des hommes comme Guy de Pontailler, Jean III de Vergy et Thibaud IX de Neufchâtel furent des personnalités marquantes de l'entourage ducal. Leurs origines familiales, leurs alliances lignagères, leur implantation régionale, leur carrière étaient autant de critères guidant le choix du prince au moment de leur nomination ; il est donc indispensable de reconstituer ce faisceau de données si l 'on veut comprendre ce que le duc attendait du titulaire de sa maréchaussée et ce qu, était la nature de cette fonction.

Un travail sur le maréchal de Bourgogne ne se conçoit pas sans un recours à la démarche comparative. Du XIIe au XVe siècle, dans nombre de principautés du royaume de France et de son voisinage immédiat, se développa une maréchaussée comparable à celle de Bourgogne. Dans certains cas l'office, devenu héréditaire, se mua en une dignité purement honorifique, mais dans d'autres cas il connut le même destin que le maréchalat bourguignon et devint une fonction politique et militaire de premier plan, revendiquée par la noblesse mais étroitement contrôlée par le pouvoir princier : ainsi en Bretagne, en Lorraine, en Savoie. La comparaison de l'évolution institutionnelle, du contenu de la fonction, du profil individuel des titulaires de l 'office s 'avère riche d 'enseignements. En mettant en lumière un type d'institution jusqu'ici mal connu, la présente étude contribue à mieux cerner la réalite des États princiers de la fin du Moyen Age.