Book Series Latinitates , vol. 11

Poétiques latines du sommeil

Virginie Leroux

  • Pages: 400 p.
  • Size:160 x 240 mm
  • Illustrations:15 b/w, 25 col.
  • Language(s):French, Latin
  • Publication Year:2022


Pre-order*
  • c. € 95,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE
  • ISBN: 978-2-503-55178-4
  • Paperback
  • Forthcoming (Nov/22)

Forthcoming
  • c. € 95,00 EXCL. VAT RETAIL PRICE


L’ouvrage analyse les représentations du sommeil et des dormeurs dans la poésie latine et néo-latine.

BIO

Virginie Leroux est directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE, PSL). Ses travaux portent principalement sur la poésie latine (Juvenilia de Marc-Antoine Muret et Opera omnia de Jean Second), sur la théorie poétique (Anthologie des théories poétiques latines de la Renaissance) et sur la mythologie. Outre une anthologie des Nuits antiques, elle a publié deux volumes sur les visages contradictoires du sommeil et sur ses enjeux médicaux et philosophiques.

Summary

Le mystère du sommeil, qui échappe partiellement au contrôle du dormeur, fascine les poètes et en particulier les poètes de langue latine : Somnus intervient dans l’épopée, il est l’objet d’invocations, mais aussi de descriptions allégoriques ou de récits étiologiques ; Epiménide, Hercule, Ariane, Endymion, Cupidon et Psyché sont autant de dormeurs fameux et la topique du sommeil prend des formes variées : la vigilance du chef épique, l’élection du héros, la dolonie, l’assoupissement de l’esclave comique, la poétisation lyrique du sommeil quotidien. Ces scènes types expriment des questionnements encore actuels sur le « bon usage » du sommeil, sur la nature de l’âme et sa survie après la mort. En confrontant les poèmes latins et néo-latins aux textes médicaux et philosophiques, mais aussi aux représentations iconographiques, le présent ouvrage analyse la valeur heuristique et métaphorique du sommeil qui figure aussi bien la mort que la folie ou la virtualité. Instrument de la qualification héroïque et lieu privilégié des initiations et des révélations divines, le sommeil aide à penser le désir et la création : il rend compte de la séduction hypnotique des œuvres d’art et permet d’interroger les liens entre fiction et vérité.

TABLE OF CONTENTS

Poétiques latines du sommeil

Introduction
Expliquer le sommeil : médecins et philosophes
De l’anthropologie à l’éthique
Clefs des songes
Un objet littéraire

I. SOMNUS

1. L’héritage grec
2. Somnus en action dans l’épopée
La mort de Palinure
Un intermédiaire aux ordres de Junon
Somnus et la peste : la Thébaïde de Stace
Prolongements humanistes

3. L’ad Somnum
Retractatio de l’invocation tragique au Sommeil guérisseur
La transitio magique de Médée
Somnus érotisé
L’invective au Sommeil dans la poésie néo-latine

4. Fantaisies oniriques et géographiques imaginaires
Arbres et portes du sommeil
Ovide et la phantasia onirique
Les allégories de Stace
L’île des songes dans les Histoires vraies de Lucien
Réécritures humanistes

5. Laus Somni ou Contra Somnum
Le contra somnum de Marc-Aurèle
Les philosophes et la régulation du sommeil
Le De otio de Fronton
Une fable étiologique : la création de Somnus par Jupiter
La diabolisation du sommeil dans la poésie chrétienne et humaniste

II. DORMEURS

1. Le sommeil des héros
Le sommeil du héros épique : vigilance et révélations
Dolonies
Hercule à l’épreuve du sommeil
Postérité d’une image de Philostrate : d’Alciat à Blaise de Vigenère

2. En marge de l’univers héroïque : célébrations et dérisions du sommeil
Plaisirs de la sieste
Dormeurs de comédie
Sommeil et satire
La poétisation du quotidien
Les berceuses et le lyrisme de l’intime

3. Erotisme et initiations
Crudeles somni : variations sur les liens entre sommeil et érotisme
Le bonheur de dormir ensemble
Les trahisons du sommeil et les vaines illusions du songe
La belle endormie comme paradigme de l’écriture élégiaque
Sommeil et innamoramento
La belle intouchable

Rapts, noces divines et apothéoses
Mythes dionysiaques
Viols burlesques et viols sacrés
Endymion

Le sommeil d’Eros et de Vénus
Le sommeil d’Eros dans l’Anthologie grecque
Le mythe de Cupidon et Psyché
Ekphraseis néo-latines
Vénus endormie
Pontano en nouveau Pygmalion

Hypnoses et inspiration
Muses oniriques : inspiration et élection
D’Epiménide à Ennius : vacance ou voyage de l’âme ?
L’enargeia onirique
De la Muse rêvée à la Muse endormie

Conclusion

Bibliographie sélective

Index