Skip Navigation Links
Scientia Artis (SCAR 13)
D. Vanwijnsberghe, E. Verroken
A l’Escu de France
Guillebert de Mets et la peinture de livres à Gand à l’époque de Jan van Eyck (1410-1450)

2 vol., 851 p., 156 x 234 mm, 2018
ISBN: 978-2-930054-29-2
Languages: French
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 89,63 excl. tax
How to order?

L'ouvrage a obtenu le prix Arthur Merghelynck de l'Académie royale de Belgique, Classe des Arts.

Le livre n'est pas disponible via notre site. Veuillez contacter notre service clientèle: orders@brepols.net.

 

 

Le xve siècle est encore balbutiant quand Guillebert de Mets, un jeune scribe prometteur, quitte Grammont en Flandre pour monter à Paris. Il se frotte au milieu bouillonnant des artisans du livre et se laisse séduire par des hommes et femmes de lettres, telle la fameuse Christine de Pizan. Mais il est proche de Jean sans Peur et après l’assassinat du duc de Bourgogne, en septembre 1419, il se voit forcé de regagner Grammont. Il y acquiert une vaste auberge, l’Écu de France, où il installe sa propre librairie.

Calligraphe hors-pair, Guillebert confie la décoration de ses manuscrits à des enlumineurs qui, malgré la qualité et l’originalité de leur travail, n’ont pu jusqu’à présent être identifiés. Ils étaient pourtant très appréciés de la cour de Bourgogne et collaborèrent à des œuvres séminales de la bibliothèque ducale, l’une des collections de manuscrits les plus prestigieuses de son temps.

Qui étaient ces « Maîtres de Guillebert de Mets » ? Où travaillaient-ils et pour qui ? C’est ce que ce livre tente d’établir à la lumière d’un abondant dossier documentaire, comportant de nombreuses données inédites. L’étude se fonde aussi sur un examen approfondi de l’œuvre de ces peintres de livres – soixante-quatre livres et fragments rassemblés ici pour la première fois. Elle pose la question fascinante des interactions entre le foyer artistique parisien et les miniaturistes actifs dans les Pays-Bas méridionaux à l’époque de l’émergence des Primitifs flamands. Tant Guillebert de Mets que ses enlumineurs servent de relais entre ces deux pôles d’excellence et montrent le rôle décisif que Paris a pu jouer dans le façonnement de l’ars nova septentrionale, associée au prodigieux siècle de la Toison d’or.

Table of Contents

Volume I

Introduction

Partie I – Guillebert de Mets et Johannes Ramont

CHAPITRE 1 – Guillebert de Mets et son enlumineur : histoire d’une redécouverte

CHAPITRE 2 – Guillebert de Mets, libraire « bourguignon »
Le milieu familial
Les années de formation
Un Flamand à Paris
Libraire de Jean sans Peur, duc de Bourgogne
Paris 1400
Retour à Grammont
Adriaan de Lompere et ses beaux-fils
La famille de Mets à Grammont (1420-1460)
Un litige avec l’Université de Paris
Au secours de Grammont
L’Écu de France / Het Schild van Frankrijk
Au centre administratif, religieux et économique de Grammont
Guillebert de Mets : hôtelier, copiste et libraire à l’Écu de France
La peste à Grammont
Guillebert de Mets, un bourgeois huppé ?

CHAPITRE 3 – Les livres de Guillebert de Mets

La liste de 1441
Livres transcrits par Guillebert de Mets et commandes ducales
Livres en néerlandais
Une impressionnante collection de manuscrits français
Textes religieux et moraux
Sciences et connaissances
Chirurgie, médecine et santé
L’apprentissage de la vertu
Guerre et paix
Christine de Pizan
Laurent de Premierfait
Un premier bilan

CHAPITRE 4 – Johannes Ramont, enlumineur gantois

Un enlumineur oublié
Les Ramont, famille gantoise
Johannes Ramont et ses proches
Michelle de France et Paris
Un maître enlumineur gantois
Op de gracht buten der Torrepoorten
Franc-maître à Tournai
Une montagne de dettes
Jean Ramon le Jeune

Partie II – Les maîtres de Guillebert de Mets

CHAPITRE 5 – Le Maître des Heures de Jean sans Peur

CHAPITRE 6 – Le Maître de Jacques de Busseul

CHAPITRE 7 – Les Heures de Daneel Rijm et les prémisses du style Mets

CHAPITRE 8 – Le Maître de Guillebert de Mets (main A)

Le Roman de Mélusine de Paris
Les manuscrits enluminés de Godevert de Wilde
Les Heures Beck et leur relation avec les Heures Bonaparte
Quelques livres d’heures et de prières des années 1420-1430
Un exemplaire ducal des Ordonnances de la Toison d’or
Les deux recueils de Bruxelles
Les ajouts au Bréviaire de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière
Le Décaméron de l’Arsenal
Les Heures de Béthanie
Les Heures Getty
La Légende dorée d’Arundel
La main A et l’enluminure parisienne

CHAPITRE 9 – Le Maître aux ciels d’argent et son associé (mains B et C)

Le Décaméron de l’Arsenal : un projet collaboratif ?
La Cité de Dieu de Gui Guilbaut
Les livres d’heures jumeaux de Bologne et du Vatican
Les Heures de Bruxelles
A & B : le Livre des simples medecines de Copenhague
A versus B

CHAPITRE 10 – Suiveurs

Le Maître du Bréviaire de Grammont
Le Maître de Marguerite d’Escornaix
Jean le Tavernier et le Maître de Gerard Brilis

Partie III – Johannes Ramont est-il le maître de Guillebert de Mets ?

Conclusion

Volume II

Annexes

Inks and Pigments in the Mets Group, par Marina Van Bos et Maaike Vandorpe
Pièces justifi catives, par Erik Verroken
Catalogue de la « bibliothèque » de Guillebert de Mets, par Dominique Vanwijnsberghe et Erik Verroken
Catalogue des oeuvres, par Dominique Vanwijnsberghe
Bibliographie
Abréviations
Index des noms de personnes et de lieux
Index des manuscrits et autres oeuvres
Répertoire des auteurs et des oeuvres
« Ocelli nominum »
Résumé français
Nederlandse samenvatting
English Summary
Crédits photographiques

Interest Classification:
Fine Arts & Performing Arts
Painting
Medieval painting

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2020 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved