Skip Navigation Links
B. Vandermeersch
Comme il importe au bien de l’Église et de l’État…
L’opposition de l’épiscopat « Belgique » aux réformes ecclésiastiques de Joseph II (1780-1790).

Add to basket ->
156 x 234 mm, 2010
Ref.: 05110922
Languages: French
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 51,88 excl. tax
How to order?

Les évêques d'Ancien Régime sont les pasteurs d'une institution qui s'est toujours prétendue l’alliée des rois, conseillère et parfois modératrice de leurs intempérances. Or, la « révolution belgique » de 1789 sonne le glas de la souveraineté de Joseph II (1780-†1790) sur les Pays-Bas autrichiens et la religion n’y est pas étrangère. Comment l’épiscopat belgique s’est-il retrouvé dans le camp des factieux ? Les raisons profondes de l’opposition ecclésiastique au joséphisme étaient encore peu connues. L’auteur s’appuie sur une étude fouillée des correspondances épiscopales et de la production pamphlétaire anti-joséphiste. Contrairement à l’idée généralement reçue, l’épiscopat ne fut pas hostile aux premières réformes de Joseph II, d’orientation fébroniennes. Il faut attendre la fameuse « affaire » du séminaire général pour voir, en un habile retournement opéré par l’archevêque de Malines et son entourage, triompher l’ultramontanisme, qui identifi e les réformes impériales à la réalisation d’un complot déiste et janséniste.

Interest Classification:
Religion (including History of Religion) & Theology
Christian Church : Institutional History
Roman Catholic Church in Europe (c. 1648-present)

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved