Skip Navigation Links
V. Gazeau
Normannia monastica (Xe-XIIe siècle). Princes normands et abbés bénédictins . Prosopographie des abbés bénédictins

Add to basket ->
2 vol., 928 p., 160 x 240 mm, 2008
ISBN: 978-2-902685-38-7
Languages: French
HardbackHardback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 56,60 excl. tax
How to order?

L’ouvrage consiste en la publication du mémoire d’Habilitation à diriger des recherches, présenté en décembre 2002 devant l’université de Paris I—Panthéon-Sorbonne. Il constitue une enquête sur l’abbatiat d’une principauté territoriale puissante, la Normandie, une région qui fut, de 1066 à 1204, englobée dans un ensemble territorial aux mains des ducs de Normandie-rois d’Angleterre. Ce type de recherche n’a jamais été entrepris, ni en Normandie ni ailleurs. Seules quelques figures abbatiales prestigieuses, Lanfranc de Caen, Anselme du Bec ou Jean de Fécamp ont fait l’objet de monographies. L’enquête repose sur une prosopographie, c’est-à-dire un corpus de 327 notices biographiques des abbés des trente-trois abbayes bénédictines. Ces notices sont organisées en cinq rubriques (datation et fin des abbatiats, origines familiales, origines religieuses, conditions d’accès à l’abbatiat et activité des abbés). Cette prosopographie, placée en annexe, sera un instrument de travail pour tous les chercheurs.

 

Entre les Xe-XIe et le XIIe siècle, on observe un abaissement du niveau social des abbés. Venus des familles de l’entourage ducal, les abbés finissent par être issus, pour la grande majorité, de la strate moyenne de l’aristocratie normande, mais aussi de régions extérieures à la Normandie (Italie, Allemagne, Angleterre, Val de Loire). Ils forment une véritable « méritocratie ». Leur formation au sein des écoles monastiques fait d’eux des réformateurs du monachisme normand, des théologiens de renom, des spécialistes de la musique, de bons connaisseurs du droit canon. Au XIIe siècle, leur formation passe de plus en plus par une expérience pratique acquise dans l’exercice d’un office claustral. Leur accession à l’abbatiat les place au carrefour des interventions, parfois conflictuelles, du pape, du prince, des aristocraties bienfaitrices et de l’épiscopat. Les ducs, de Guillaume le Conquérant à Jean sans Terre, ont cherché à s’entourer des abbés, dont ils reçurent des conseils en matière religieuse. Mais, plus neuve est la mise en évidence de l’influence tenue par les abbés ans le domaine politique. Déjà à la fin du XIe siècle, mais de plus en plus au XIIe siècle, des abbés ont rempli des missions de grande importance, dans les affaires financières, fiscales, diplomatiques.

 

Cet ouvrage sera une contribution à l’histoire des élites dans une principauté du Grand Ouest de l’Europe médiévale, des élites religieuses et intellectuelles dont l’implication dans l’exercice du pouvoir demeure forte à une époque qui voit le début de la sécularisation des entourages princiers.

Interest Classification:
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)
Medieval European history (400-1500) : auxiliary sciences
Archaeology

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved