Skip Navigation Links
A. Rigollet
Mobilités du lignage anglo-normand de Briouze (mi-XIe siècle – 1326)

519 p., 18 b/w ill. + 27 colour ill., 9 b/w tables + 6 colour tables, 156 x 234 mm, 2021
ISBN: 978-2-503-59248-0
Languages: French
HardbackHardback
The publication is in production.The publication is in production. (11/2021)
Retail price: EUR 79,00 excl. tax
How to order?

La famille de Briouze se désigne elle-même, depuis le milieu du xie siècle, par un toponyme, en référence au centre originel de sa puissance territoriale. Le qualificatif d’« anglo-normand » employé pour désigner le lignage de Briouze permet d’évoquer sa double appartenance culturelle. Le lignage dépasse cette acception binaire en s’implantant dans les régions annexées par la couronne anglaise. Les Briouze sont des seigneurs transrégionaux, puisqu’au gré des conquêtes, ils construisent un vaste patrimoine transmaritime, morcelé à l’intérieur du monde anglo-normand.

Relier les parcours individuels et les stratégies lignagères aux évolutions d’ensemble : cette démarche permet de saisir la complémentarité des phénomènes à des échelles variées pour discerner les particularismes propres aux Briouze. L’interconnexion entre expansion territoriale, ascension sociale et loyauté envers la royauté est l’une des caractéristiques de leur histoire. Cette dernière est écrite par le recoupement d’actes collectés dans les fonds ecclésiastiques et les archives du pouvoir souverain, croisés aux discours produits par l’historiographie médiévale. Les discontinuités coïncident avec l’évolution de la structure du lignage et des rapports entre la famille et le pouvoir.

La capacité d’adaptation – ou l’inadaptation – du lignage de Briouze aux différentes formes de mobilités, question centrale de cet ouvrage, transparaît dans leur aptitude à affronter et surmonter les situations de crise. À l’intersection des formes de mobilités aux évolutions distinctes – politique, sociale, culturelle et économique – se trouve la mobilité géographique, trait d’union entre ces transformations différenciées ainsi imbriquées. Chaque rupture, chaque chute du lignage éclate sous la pression du pouvoir politique mais survient lorsque les possibilités d’expansions territoriales sont contrariées ou empêchées.
Docteure en histoire médiévale, chercheuse associée au CESCM
Table of Contents

Remerciements
Abréviations
Préface

Remerciements
Table des matières
Abréviations
Préface

Introduction. Sur les traces des Briouze

Première partie : 1066-1175

Des seigneurs pionniers
Briouze, du toponyme à la topolignée
La seigneurie nouvelle de Briouze aux confins du duché
Guillaume Ier de Briouze (c. 1030-c. 1095), de Briouze à Bramber, gardien des frontières du monde anglo-normand
La fidélité des Briouze face à l’instabilité du pouvoir (1087-1154)
Conclusion : Distance entre les Briouze et le pouvoir royal

Tripolarité castrale
Briouze, en bordure du marais du Grand Hazé
Bramber, dans l’estuaire de l’Adur
Radnor, sur un éperon rocheux de la Radnor Forest
Conclusion : À la conquête de l’ouest

Fondations bénédictines
Le fief de Briouze, entre idéal aristocratique et réalité monastique
La seigneurie de Bramber, un nouvel enjeu très attractif
Conclusion : Décentrement du dominium

Polarisation des affinités
Une topolignée mobile au gré des stratégies matrimoniales
La parenté de Briouze, un réseau égocentré
Identifier les réseaux de fidélité dans l’entourage seigneurial
Conclusion : Typologie de la polarisation des affinités

Gérer la dispersion des richesses foncières
Le capital : les terres recensées par les enquêtes royales
Les ressources : profits complémentaires issus du domaine
Le personnel : délégation de la gestion des terres éparses
Les charges : indices d’une stratégie d’extension territoriale
Conclusion : Gérer le polycentrisme territorial

Deuxième partie : 1175-1211

De pionnier à occupant, expansion castrale dans la marche de Galles
Densification de l'implantation galloise
Les Briouze, gardiens et protecteurs de châteaux de la marche
Conclusion : Être seigneur dans une région frontalière hybride

Portrait historiographique de Guillaume III, seigneur de la marche
Un guerrier cruel
Un chevalier pieux, protecteur de l’Église galloise
Conclusion : Portrait ambivalent d’un seigneur de la marche

Guillaume III de Briouze, « favori » du roi Jean (1199-1207)
Les étapes de la faveur royale
Guillaume III a-t-il les moyens de ses ambitions ?
Conclusion : Les prémices de la disgrâce

Prévalence de la parentèle dans l’entourage de Guillaume III de Briouze
Importance des Saint-Valéry
Placer ses parents
Conclusion : Un réseau familial en clair-obscur

L’obsession irlandaise
La mémoire d’un échec familial (1177)
Guillaume III de Briouze obnubilé par Limerick
Les absents ont toujours tort
Conclusion : « Risquer les périls de la Fortune »

La Fortune destructrice : récits d’un déclin
Les motifs narratifs de la chute
Les récits de la chute, critiques voilées du pouvoir royal
Mathilde de Briouze, cible de la disgrâce
Guillaume IV le Jeune, l’oublié des récits
Dualité des contestations de Gilles de Briouze, évêque rebelle
Conclusion : Une vérité insaisissable

Troisième partie : 1211-1326

Altérités (1211-1232)
Quand le parent devient Autre
Altération de l’autorité familiale divisée
Quand l’Autre devient parent  
Conclusion : Un patronyme, deux sous-lignées

Ève de Briouze et ses filles (1230-1246)
Ève, épouse de Guillaume V de Briouze et dame de la Marche
Les quatre filles d’Ève, objets de convoitise
Ève, une jeune veuve dynamique et autonome
Conclusion : Extinction de la sous-lignée cadette

Chevaliers au lion (mi-XIIIe siècle-1326)
La figure du chef : expression de la domination seigneuriale
Guillaume VI, un loyal partisan du roi
Le lion combattant pour la lutte du Bien contre le Mal
Emblème du chevalier chrétien
Conclusion : Identité et mémoire familiale

L'attachement des vassaux
Implantation des lignées vassaliques
Servir les seigneurs de Briouze
Conclusion : Des liens d’affection durables

Dislocation de la puissance seigneuriale
Jean de Montbray, le substitut
Le Gower et la remise en cause de l’autorité des Briouze
La réaction des Briouze
Conclusion : Collision de trajectoires

Conclusion : Progressions du lignage de Briouze

Annexe 1: Actes émis par les seigneurs de Briouze
Annexe 2: Les possessions anglaises de Guillaume Ier de Briouze selon le Domesday Book
Annexe 3: Itinéraire de Guillaume III de Briouze, témoin royal (1194-1207)
Annexe 4: Enquête menée en 1319 sur les terres de Guillaume VII de Briouze, seigneur de Gower

Sources et Bibliographie

Table des figures

Interest Classification:
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)
Medieval European history (400-1500) : auxiliary sciences
Genealogy & prosopography

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2021 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved