Skip Navigation Links
A. Bikard
La Renaissance italienne dans les rues du Ghetto
L'Œuvre poétique yiddish d'Élia Lévita (1469-1549)

approx. 450 p., 5 b/w ill., 156 x 234 mm, 2017
ISBN: 978-2-503-56974-1
Languages: French
HardbackHardback
The publication is in production.The publication is in production. (10/2017)
Retail price: approx. EUR 120,00 excl. tax
How to order?
L'œuvre poétique yiddish du savant hébraïste Élia Lévita constitue une brillante illustration des tendances esthétiques de la Renaissance italienne dans les couches populaires de la société juive au début du XVIe siècle.
Cet ouvrage constitue la première étude d’ensemble de l’œuvre poétique yiddish d’Élia Lévita (1469-1549) et cherche à définir sa place dans la littérature de la Renaissance en analysant les transferts esthétiques et culturels ayant présidé à sa production. Il situe l’œuvre vernaculaire de ce savant hébraïste, proche des humanistes chrétiens, dans les traditions poétiques juives hébraïques et yiddish et dans la logique d’une affirmation du rôle de l’écrivain séculaire et de la langue vernaculaire dans la société juive. Il analyse également la portée des modèles extérieurs, chrétiens, en insistant sur l’inscription des romans de chevalerie de Lévita dans l’évolution générale du genre chevaleresque en Italie. L’Arioste, et en particulier son Roland furieux, ont joué un rôle majeur dans le raffinement progressif du projet esthétique du poète yiddish. Par son ampleur et par sa variété, l’œuvre vernaculaire d’Élia Lévita constitue non seulement la première œuvre moderne de la littérature yiddish mais aussi un cas particulièrement éclairant sur la diffusion des modèles esthétiques de la Renaissance dans des catégories ethniques (les juifs) et sociales (les classes populaires) que l’on aurait pu croire éloignées de ces mutations culturelles.
Arnaud Bikard, ancien élève de l'École Normale Supérieure (Ulm) et agrégé de Lettres Modernes, a préparé et soutenu une thèse de doctorat en Littérature Comparée à l'Université Paris-Sorbonne en 2014. Il enseigne actuellement à l'Université Européenne de Saint-Pétersbourg.
Table of Contents

Introduction 

Chapitre I : La personnalité de Lévita et son insertion dans le cadre de la Renaissance italienne.

I.1) Une personnalité double ? Élia Lévita et Elye Bokher.
I.2) Les grandes étapes de la vie de Lévita vues à travers ses écrits hébraïques. 
I.3) L’œuvre grammaticale, sa physionomie et son style. 
I.4) Élia Lévita était-il un humaniste ?
I.5) Les œuvres yiddish
I.5.a) Paris un Wiene.
I.5.b) Boṽo Dantȯnḛ. 
I.5.c) Ŝeder nošim.
I.5.d) Purim špil.
I.5.e) Hamaṽdil lid. 
I.5.f) Ŝérėfo lid.
I.5.g) Conclusion de l’Akêdass Jizḥak.

Chapitre II : Place de Lévita dans la création littéraire juive de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance.

II. 1) La question de la participation des juifs à la Renaissance italienne. 
II.2) L’hébreu à la Renaissance en Italie et sa signification littéraire.  
II.2.a) Immanuel de Rome (env. 1265-après 1328). 
II.2.b) Joseph Sarfati (après 1470-1527).
II.2.c) La querelle des femmes dans la poésie hébraïque.
II.2.d) Léon de Modène (1571-1648) et ses premiers essais poétiques.
II.3) Place de Lévita dans la littérature yiddish ancienne. 
II.3.a) Le choix du yiddish et sa signification.
II.3.b)  La tradition narrative dans la littérature yiddish ancienne.

Chapitre III. Expérimentations chevaleresques en Italie au tournant du XVe et du XVIe siècle.

III.1) Maturité du roman de chevalerie italien et son rapport au comique.
III.1.a) Formation et physionomie de la matière chevaleresque en Italie et circonstances de sa réappropriation à la Renaissance.  
III.1.b.) Formes du rire dans le romanzo cavalleresco.
III.1.c) Luigi Pulci et son Morgante, ou l’art de la réécriture semi-comique.
III.1.d) La refondation du romanzo cavalleresco par Boiardo et par l’Arioste. 
III.1.e) Le modèle ariostéen et sa contestation : le roman de chevalerie dans tous ses états.
III. 2) Détournement et appropriation des conventions chevaleresques chez Lévita au regard des pratiques du  romanzo cavalleresco de la Renaissance.
III.2.a) Les batailles : entre démesure et insignifiance.
III.2.b) Noblesse et valeur chevaleresque : quand le héros devient picaro. 
III.2.c) La thématique amoureuse : entre érotisme bouffon et élévation lyrique.  
III.2.d) Déracinement social du roman de chevalerie : des chevaliers bourgeois et paysans. 
III.2.e) Le merveilleux et le surnaturel : entre plaisanterie et incrédulité. 
III.2. f.) La religion : opposition des croyances, professions de foi et hybridation.

Chapitre IV : L’évolution de l’œuvre chevaleresque de Lévita : du paradigme de Pulci au modèle de l’Arioste.

IV. 1) Constantes et évolutions dans l’écriture chevaleresque de Lévita.
IV.1.a) Le choix des sources par Lévita et ses motivations. 
IV.1.b) L’évolution de la métrique.
IV.1.c) L’évolution du style.
IV.2. ) L’influence de l’Arioste sur le Paris un Wiene. 
IV.2.a) Modèle populaire et modèle courtois.
IV.2.b) La science narrative. 
IV.2.c) La figure du narrateur amoureux 
IV.2.d) La métamorphose finale du narrateur amoureux dans le Paris un Wiene
IV.2.e) Les procédés d’amplification rhétorique.
IV.2.f) Les prologues.

Chapitre V : l’œuvre satirique de Lévita, entre invective burlesque et dérision complice  

V. 1) La poésie satirique dans la littérature yiddish ancienne.
V.1.a) L’appui de l’hébreu : les poésies bilingues. 
V.1.b) Les satires yiddish. 
V.2) Lévita satiriste : les pasquinades. 
V.2.1) La question du genre. 
V.2.b) Śérėfo-lid. 
V.2.c) Hamav̄dil lid. 
V.3) Les satires d’attribution probable. 
V.3.a) Purim špil. 
V.3.b) S̀eder nošim : essai d’analyse et d’attribution. 

Conclusion  
BIBLIOGRAPHIE

Interest Classification:
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)
Medieval European history (400-1500) : local & regional history
Italian Peninsula

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved