Skip Navigation Links
Habsburg Worlds (HW 3)
M. Kervyn
Des migrants invisibles ?
Les Français dans les espaces frontaliers des Pays-Bas habsbourgeois, XVIe-XVIIe siècle (Artois, Hainaut, Flandre wallonne)

approx. 232 p., 2 b/w ill., 156 x 234 mm, 2020
ISBN: 978-2-503-56932-1
Languages: French, Spanish
PaperbackPaperback
The publication is in production.The publication is in production. (09/2020)
Retail price: EUR 61,00 excl. tax
How to order?
A study dedicated to a better understanding of social and political borderlife in the Southern Low Countries, through the migratory question.

During the Modern Period, the condition of the French migrant is fragile. He comes from a suspicious community that does not exist in substance, that of the "French", and is a part of an evolving category, the one of people without "rights". His foreign origin can also be an advantage and he can make it work in his favour. He cannot be defined as being from a State, yet his condition is inseparable from the international conjuncture and the construction of evolving modern States.

Actually, to question the stakes in the reception of the French migrants is an open window to a better understanding of the social and political culture of the Spanish Low Countries. Indeed, this work probes the mechanisms of self-definition in border provinces within a catholic global empire, the Spanish Monarchy, in front of France. The exercise of power and the capacity for action appear there as the result of an equilibrium in which all social actors are negotiating their position. Most of all, it is the result of a dialogue fueled by the protagonists of History themselves.

Cette étude consacrée aux Migrants invisibles offre une histoire sociale du politique, en mêlant les dimensions anthropologique, juridique et économique. Elle contemple des étrangers peu ou pas visibles, les « Français », issus d’une communauté qui n’existe pas en substance. Tout comme les personnes et les groupes avec lesquels ils interagissent, ces migrantssont des acteurs plus ou moins ordinaires, affichant surtout les capacités à agir et à parler à l’époque moderne. Et s’il y a une infinité de manières d’être considérés comme « étrangers », ces migrants ne sont pas systématiquement tenus pour tels dans des provinces de frontière séparant (ou unissant) les Pays-Bas habsbourgeois et le royaume de France. Dès lors, quels sont les mécanismes de définition des individus dans un espace frontalier original relevant de l’empire mondial et composite des Habsbourg, à la croisée des tensions confessionnelles et internationales des XVIe et XVIIe siècles ? À travers cette question, cet ouvrage souligne l’importance de décloisonner des historiographies nationales et de renouveler la méthodologie entre histoire locale et histoire globale, pour une meilleure compréhension des sociétés anciennes.

Marie Kervyn est docteure en histoire de l’Université Libre de Bruxelles (2016) et enseigne à l’Université du Costa Rica. Ses recherches portent essentiellement sur les espaces frontaliers des Pays-Bas espagnols et, de manière générale, sur la culture politique des Habsbourg.

Table of Contents

1. Introduction générale

Les Pays-Bas méridionaux et la monarchie espagnole
La monarchie espagnole : une « construction dynastique, politique et idéologique »
Le sud des Pays-Bas espagnols : zone tampon ou champ de Mars ?
La limite sud des Pays-Bas espagnols : frontière étatique et espace transrégional
Francophobies, hispanophilies et récits sur un « migrant français » sans Histoire

Chapitre 1/ Répartition spatio-temporelle des migrations


Introduction : Le sud des Pays-Bas méridionaux, un espace économique attractif ?
1. A. Les Pays-Bas espagnols « terre de refuge » : projet politique et dynamisation économique
Aux sources des exils du XVIIe siècle : conflits confessionnels et guerres pour l’hégémonie
L’Artois rural et meurtri : des migrations au bénéfice de la relance
Les réfugiés de la guerre franco-espagnole et de la Ligue : des migrations catholiques
Entre la France, les Pays-Bas méridionaux, l’Angleterre et la Hollande : des migrations circulaires et multiconfessionnelles
Activation de la mémoire et évolution du discours du refuge
1. B. L’espace frontalier générateur de mobilités
De la condition d’itinérance du soldat à la vie de l’ homme de guerre
Les effets criminogènes de la frontière : des migrants et des brigands
Anciens sujets des Pays-Bas et nouveaux sujets français : des migrants issus des modifications de frontières
Conclusions : Les données fragmentaires d’une quantification démographique impossible

Chapitre 2/ Tisser des liens juridiques entre les autorités et les migrants

Introduction : Remarques pour une étude sur la régulation de l’immigration des naturels de France
2. A. Devenir membre de la république locale : étapes et droits vers une « naturalisation »
Résider « comme tous autres inhabitans natifs »
La bourgeoisie, entre prérogative municipale et raison d’État
2. B. Tisser les liens juridiques entre le souverain et les migrants : une structuration des principes de fidélité à la Monarquía Católica
Loin du droit des étrangers, des droits sur les étrangers
Faire le « naturel » des Pays-Bas espagnols
2. C. L’impact de la Révolte des Pays-Bas et des relations franco-espagnoles sur la régulation de l’immigration : l’écrasement par le droit de guerre
Quand le souverain affirme son autorité : les objets de l’identification
La confiscation des « biens français » : une fenêtre sur les pratiques d’exploitations foncières des naturels de France et des Pays-Bas
La nécessité d’une régulation urbaine contre les Français en temps de guerre 
À la recherche d’un équilibre entre rigueur, régimes d’exceptions et pragmatisme
Conclusions : À la croisée de chemins, devenir bourgeois et devenir sujet

Chapitre 3/ Aspects sociaux de la réception : les enjeux locaux de la régulation et du contrôle social

Introduction : Le migrant, de l’invisibilité à la marque du réseau
3. A. Gagner son pain : malléabilité des conditions d’accès aux ressources et des réponses face aux stratégies d’implantation professionnelle des migrants
L’Assistance au service de la régulation des migrations
Enjeux et jeux de pouvoir autour de l’accès aux structures corporatives
L’admission à la maîtrise comme expression d’intérêts divergents
Mobilisation positive de l’extranéité et recours ambigus à la « naturalité » française : plus-value professionnelle et circulation des savoirs
3. B. Les canons du contrôle social mis à l’épreuve : le Français criminel et le criminel français
Sources et méthode pour une lecture judiciaire de la réception des migrants français
Variations typologiques et géographiques de la criminalité et de la criminalisation
La peine et l’usage de la violence : un usage politique du corps des Français condamnés dans la châtellenie de Lille ?
Intervention royale, clémence et pardon
Conclusions : Quand le migrant devient français

Conclusions générales

Interest Classification:
Modern History (1501 to the present)
Early modern history (1501-1800) : main subdisciplines
Social & economic history
Early modern European history (1501-1800) : local & regional history
Low Countries

This publication is also distributed by: Proquest e-books
Privacy Policy - Terms and Conditions © 2020 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved