Skip Navigation Links
The Age of Descartes (DESCARTES 1)
I. Agostini
La démonstration de l'existence de Dieu
Les conclusions des cinq voies de Thomas d’Aquin et la preuve a priori dans le thomisme du XVIIème siècle

Add to basket ->
704 p., 156 x 234 mm, 2016
ISBN: 978-2-503-56578-1
Languages: French, Latin
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 105,00 excl. tax
How to order?


Dans l'histoire du thomisme, le XVIIe siècle constitue, aujourd'hui encore, une période peu étudiée et mal connue, du moins si on la compare aux siècles précédents.

Tenter de combler cette lacune à partir d'un thème capital, le débat portant sur la quaestio II de la Prima pars de la Summa theologiae dans le thomisme du XVIIe siècle, tel est l'objet de ce livre.

L'enquête s'y déroule en deux parties : la première porte sur le problème de la valeur des conclusions des cinq voies à partir de la problématique soulevée par Cajétan ; la seconde, sur la discussion de la possibilité d'une démonstration a priori de l'existence de Dieu.

Ces deux controverses sont parmi les plus intenses concernant le débat multiforme sur l'existence de Dieu dans la scolastique du XVIIe siècle, mais aussi de la théologie dominicaine de l'époque, qui joue, dans l'une comme dans l'autre, un rôle de premier plan ; de façon prévisible, peut-être, dans le premier cas, dans un débat qui tient son origine d'un auteur dominicain, et de façon imprévisible dans le second, en raison de la pénétration, parmi les disciples de saint Thomas eux-mêmes, de la preuve a priori au sein de l'article 2 de la quaestio II de la première partie de la Summa theologiae, texte canonique pour la thèse de la démontrabilité a posteriori de l'existence de Dieu.

En reconstruisant l'histoire, aujourd'hui presque entièrement oubliée, de ces deux controverses, l'ambition de ce livre est d'offrir une contribution qui soit une exégèse des textes de saint Thomas faisant débat, dans la conviction que la connaissance de la tradition thomiste constitue un support essentiel à l'encadrement et à la résolution des questions interprétatives posées par le texte des articles 2 et 3 de la quaestio II. L'histoire devient ici, pour une part du moins, un instrument qui assiste l'interprétation.

 

Table of Contents

Introduction

Première partie
Les conclusions des cinq voies. Autour de l’interprétation de Cajétan

Préambule

1. À l’école de Capreolus
2. Le grand tournant : Cajétan sur les conclusions des cinq voies
3. La réaction contre Cajétan : Crisostomo Javelli, Domingo Báñez, Grégoire de Valencia
4. Du côté de Cajétan : l’autorité de Silvestro Mazzolini et les choix de Girolamo Perez et de Francisco Zumel
5. Modèles alternatifs de la démonstration de l’existence de Dieu : Luis de Molina et Gabriel Vázquez
6. Suárez
Appendice. Henri de Gand et Duns Scot

Chapitre 1. Au début du siècle

1. L’enjeu interprétatif du débat
2. Raffaele Ripa
3. Giovanni Domenico Montagnolo
4. Michele Zanardi
5. La mise au point de Giovanni Paolo Nazario

Chapitre 2. Le débat extérieur à l'ordre pendant la première moitié du siècle

1. Remarques préliminaires
2. Parmi les scotistes
3. Au-delà de saint Thomas : la théologie jésuite
4. Les jésuites face à Cajétan
5. Carmes et mercédaires. Théologie sorbonnienne

Chapitre 3. Sante Mariale

1. La Bibliotheca interpretum
2. Le status quæstionis
3. Nostratum digladatio

Chapitre 4. Le thomisme dans la deuxième moitié du siècle

1. Les derniers grands commentateurs: Domenico De Marinis, Gabriele Marletta, Pedro Godoy, Vincent Ferre
2. Les grands ouvrages de synthèse: Pierre Labat, Jean-Baptiste Gonet, Nicolas Arnu, Antoine Goudin

Postface

Interlude. La connaissance du quid sit de Dieu dans la théologie dominicaine : de saint Thomas à Ferrarese

1. De la condamnation parisienne à Jean Capreolus
2. Durand de Saint-Pourçain et Hervé Nédellec au sujet de la connaissance du quid sit de Dieu
3. Cajétan et Ferrarese : la déclaration de l’accord avec Scot

Seconde partie
La preuve a priori de l’existence de Dieu. À partir de l’interprétation de la Summa theologiæ, I, q. 2, a. 2

Préambule

1. L’impossibilité de la démonstration a priori : aux origines de la vulgata
2. La négation de la connaissance du quid sit et de la preuve a priori : Albert le Grand et Thomas d’Aquin, Soncina et Ferrarese
3. L’affirmation de la position canonique : Francisco Zumel, Grégoire de Valencia, Gabriel Vázquez, Domingo Báñez, Hyeronimus Teutonicus, Luis Molina
4. Scot et Ockham
5. L’intervention de Suárez

Chapitre 1. Le débat au cours des trente premières années du siècle

1. Différentes réactions des dominicains face à l’articulus 2 : Raffaele Ripa, Marcus Serra, Michele Zanardi, Johannes Gonzalez de Abelda
2. L’explosion de la question dans la théologie jésuite post-suarézienne : Cristovão Gil, Thomas Ituren, Girolamo Fasolo, Adam Tanner, Jean Prévost
3. Cisterciens, mercédaires, augustiniens, clercs réguliers mineurs
4. Scotistes
5. Une voix à contre-courant: Montagnolo

Chapitre 2. La ratio a priori de l'existence de Dieu : la révolution de Sante Mariale

1. Démonstration a posteriori et démonstration a priori
2. Græci tamen causæ nomine utuntur : le commentaire de Cajétan des Seconds Analytiques
3. La démonstration a priori de l’existence de Dieu

Chapitre 3. Le débat dans la moitié du siècle. Jésuites et autres ordres

1. Giulio Cesare Recupito et le retour de Gilles de Rome
2. Les mises au point de Giuseppe Agostini, Francisco de Lugo, Théophile Raynaud
3. D'autres interventions : Rodrigo de Arriaga, Andrea della Croce, Nicolas Ysambert, Johannes Wiggers, Giovanni Morandi, Jean Lallemandet
4. Scotistes

Chapitre 4. Après Mariale: la réfleion sur la preuve a priori dans l'ordre dominicain de Godoy à Ferre

1. Godoy
2. Le réquisitoire de Gabriel Marletta
3. L’intervention de Vincent Ferre
4. Alonso Miguel, Jean-Baptiste Gonet, Alexander Piny, Nicolas Arnu, Bonifacio Maria Grandi
5. Parmi les jésuites. Le cas Izquierdo
Appendice. Les nouvelles preuves

Bibliographie des oeuvres citées

Collections, Instruments, Répertoires
Sources
Etudes

Index des noms

I. Antiques, médiévaux et modernes
II. Contemporains

 

Review
"Dans cet ouvrage monumental, Igor Agostini retrace et explique, avec un grand luxe de précision analytique et une érudition historique impressionante, l'évolution de deux problématiques liées l'une et l'autre à l'interprétation de la question 2 de la Prima pars pendant la période du thomisme "moderne" (...)". (S.-T. Bonino dans la Revue Thomiste)
Interest Classification:
Philosophy
History of Philosophy (general)
Modern Western Philosophy (c. 1650-present)

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2019 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved