Skip Navigation Links

Le pouvoir des mots au Moyen Âge

N. Bériou, J.-P. Boudet, I. Rosier-Catach (eds.)
Add to basket ->
601 p., 15 b/w ill. + 16 colour ill., 156 x 234 mm, 2014
ISBN: 978-2-503-55141-8
Languages: French, Latin
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 95,00 excl. tax
How to order?
Web: http://dx.doi.org/10.1484/M.BHCMA-EB.6.09070802050003050501040108

L’idée d’un pouvoir ou d’une efficacité des paroles émerge de la lecture de sources fort différentes au Moyen Âge, qu’il s’agisse de textes doctrinaux ou d’ouvrages à vocation pratique. Ce livre se veut une confrontation la plus large possible, sur ce thème, dans une perspective d’histoire intellectuelle et anthropologique. En effet, dans les différents cas, relevant de différents domaines, de nombreuses questions transversales se posaient, au sujet des éléments qui étaient décrits comme déterminant l’efficacité de la parole (les paroles elles-mêmes, le rituel, les protagonistes). Cette efficacité faisait-elle l’objet d’un discours normatif ? Donnait-elle lieu à un discours réflexif, de la part des philosophes ou des théologiens ? L’engagement du locuteur, sa croyance, son intention, étaient-elles, comme le consentement ou la collaboration de l’auditeur, des facteurs déterminants ? Existait-il dans les paroles un pouvoir intrinsèque, ou n’étaient-elles que le vecteur d’un pouvoir venu d’ailleurs, surnaturel notamment ? Des matériaux et analyses présentés surgissent des questions qui pourront intéresser la philosophie du langage comme l’histoire ou l’anthropologie.

Les contributeurs: Eléonore Andrieu, Enrico Artifoni, François Boespflug, Hélène Bouchardeau, Jean-Patrice Boudet, Alain Boureau, Carla Casagrande, Laurent Cesalli, Florence Chave-Mahir, Béatrice Delaurenti, Jean-Pierre Descamps, Lucie Doležalová, Giacomo Gambale, Benoit Grévin, Gábor Kiss Farkas, Gábor Klaniczay, Corinne Leveleux-Teixeira, Costantino Marmo, Franco Morenzoni, Sylvain Piron, Alessandra Pozzo, Aurélien Robert, Irène Rosier-Catach, Silvana Vecchio, Julien Véronèse

Table of Contents

Introduction
Irène Rosier-Catach, Le pouvoir des mots au Moyen Âge : diversité des pratiques et des analyses
Jean-Patrice Boudet, Julien Véronèse, La Somme de la magie sacrée, du maître Bérenger Ganell

Arts du langage, littérature et images
Laurent Cesalli, Faut-il prendre les mots au mot? Quelques réflexions logico-sémantiques sur le pouvoir des mots       
Costantino Marmo, De virtute sermonis/verborum. L’autonomie du texte dans le traitement des expressions figurées ou multiples
Éléonore Andrieu, Quand les rhinocéros prennent la parole: le gab et la question de la parole efficace dans Le Voyage de Charlemagne à Jérusalem et à Constantinople
Benoit Grévin, L'étymologie en action? Questions sur la pratique des annominationes de noms propres dans la rhétorique politique du XIIIe siècle 
Lucie Doležalová et Gábor  Kiss Farkas, Le pouvoir des mots dans l’art de la mémoire à la fin du Moyen Âge  
François Boespflug, Illustrer, faire aimer, faire rêver. Pouvoirs des mots et pouvoirs des images à la lumière des représentations de Dieu-Trinité dans l’art         
 
Deux discours normatifs : droit et théologie morale
Corinne Leveleux-Teixeira, Prêter serment au Moyen Âge. La virtus verborum au risque du droit   
Alain Boureau, Le vœu, une parole à l’efficacité disputée
     
Discours public, prédication et prophétie
Enrico Artifoni, La politique est «in fatti» et «in detti». L’éloquence politique et les intellectuels dans les cités communales au XIIIe siècle       
Carla Casagrande, Sermo potens. Rhétorique, grâce et passions dans la prédication médiévale
Franco Morenzoni, Signes, mots et images dans la prédication de Guillaume d’Auvergne   
Sylvain Piron, La parole prophétique
Alessandra Pozzo, Un langage inspiré « efficace ». La xénolalie dans les récits hagiographiques du Moyen Âge    
 
Discours bénéfiques, discours maléfiques
Florence Chave-Mahir, L’exorcisme des possédés, une parole efficace d’après quelques œuvres doctrinales des VIe-XIIIe siècles
Gábor Klaniczay, L’efficacité des mots dans les miracles, les visions, les incantations et les maléfices 
Silvana Vecchio, Légitimité et efficacité de la malédiction dans la réflexion théologique médiévale   
Giacomo Gambale, ‘Par langue les livre a martire...’ . La potestas nocendi de la parole    
  
Magie, médecine, théories et pratiques
Jean-Patrice Boudet, Jean-Pierre Descamps, Pouvoir des mots et  brevets magiques
Julien Véronèse, La parole efficace dans la magie rituelle médiévale (XIIe-XVe siècle)
Béatrice Delaurenti, La nature à l’horizon. Virtus verborum, causalité et naturalisme
Aurélien Robert, Le pouvoir des incantations selon les médecins du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle)  
Hélène Bouchardeau, La disposition: un autre point de vue sur l’efficacité de la parole

Conclusions
23. Irène Rosier-Catach, Regards croisés sur le pouvoir des mots au Moyen Âge

Indices

Review

"D'une grande sophistication et d'une érudition extrêmement pointue, le volume enchaîne les études de cas pour éprouver la performativité des mots dans les sources sollicitées. De ce fait, chaque contributeur, spécialiste en son domaine, pousse la démonstration à un niveau de technicité qui en rend la lecture parfois ardue. Si la vulgarisation est l'antonyme d'une telle démarche, le bénéfice reste éminemment scientifique pour la communauté des chercheurs: tout d'abord, par la mise à jour d'une bibliographie actualisée (y compris des titres de 2014) et exhaustive en chacun des domaines de spécialité; ensuite, par l'actualité des débats au sein des échanges scientifiques de ces dernières années, débats dont la vivacité rend compte de la pertinence heuristique du thème; enfin, par la conclusion d'I. Rosier-Catach elle-même, laquelle en l'espace de quelque soixante-dix pages, compose une remarquable synthèse, inédite sur le sujet." (Bénédicte Sère, in: Revue Mabillon, n.s. 26, 2015, p. 356-358

« Il faut donc souhaiter que, loin de constituer un point final, cet ouvrage stimule au contraire les recherches futures sur cette question et amplifie les confrontations amorcées avec les anthropologues, afin de nous permettre de mieux comprendre les sociétés médiévales et par là la modernité qui en est issue. » (Christophe Grellard, dansles Archives de Philosophie, 73/3, 2016, p. 628)

Interest Classification:
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)
Medieval European history (400-1500) : main subdisciplines
Cultural & intellectual history

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved