Skip Navigation Links

Questions d'ornements
XVe-XVIIIe siècles

R. Dekoninck, C. Heering, M. Lefftz (eds.)
Add to basket ->
335 p., 155 b/w ill., 210 x 297 mm, 2013
ISBN: 978-2-503-54943-9
Languages: French, English
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 100,00 excl. tax
How to order?

Après avoir longtemps été mise à la marge des études en histoire de l’art, la question de l’ornement fait aujourd’hui l’objet d’un regain d’intérêt considérable et de profonds renouvellements théoriques et méthodologiques. S’inscrivant dans un champ de recherche en plein (re)développement, le propos de cet ouvrage est de questionner la nature, les fonctions et les usages de l’ornement à un moment particulier de son histoire: les Temps Modernes. Comment l’ornement a-t-il pu être compris, exploité, légitimé, canalisé par un discours qui s’est cristallisé autour des genres et de leur hiérarchie ? Face à ce discours, comment l’ornement a pu réellement faire sens dans l’histoire des arts et comment l’histoire de l’art comme discipline peut aujourd’hui en rendre compte ? Si la nature de l’ornement réside dans sa transversalité, ou sa capacité à affecter selon des modalités diverses tous les genres artistiques, quels sont les spécificités et les rôles qu’il tient dans chacun de ces domaines artistiques ? Comment l’ornement a pu faire sens au sein d’un réseau d’acteurs multiples, constitué des artistes et des commanditaires d’une part et des spectateurs d’autre part ? Pour comprendre les jeux et les enjeux qu’il recouvre et les multiples sens qu’il revêt au cours de la période des Temps Modernes, l’ornement est interrogé ici à travers une grande diversité de corpus et de méthodes: de l’architecture aux arts décoratifs, de la peinture à la gravure, des sources textuelles au traitement des formes et des matières, de l’Italie aux Pays-Bas, de la France à l’Angleterre, du Quattrocento au siècle des Lumières, le phénomène ornemental est abordé à travers des approches multiples et croisées, historiographique et méthodologique, historique et théorique, formelle, fonctionnelle et iconologique.

Table of Contents

Ralph Dekoninck, Caroline Heering et Michel Lefftz, Introduction – Caroline Heering, Questionner l’ornement – Debra Schafter, From Medieval Metaphor to Modern Kunstwollen : the 19th-Century Transformation of Ornamental Perception – Thomas Golsenne, Le « pathos décoratif » italien du Quattrocento selon Aby Warburg – Catherine Titeux, L’ornement d’architecture à l’âge classique, statuts et fonctions : l’apport d’Alberti – Frédérique Lemerle, Les ordres comme ornement dans la tradition vitruvienne (XVIe-XVIIe siècles) – Maarten Delbeke, L’ornement et la beauté chez Piranèse et ses interlocuteurs – Anne-Françoise Morel, "Moral Ornamentation" of English Church Architecture in the 17th-Century – Chiara Basalti, Getting back to the Meaning. The Function of Ornament and 18th-Century Funerary Sculpture – Yves Pauwels, Elocutio. Les figures de l’ornement en architecture à l’âge classique – Olivier Deloignon, À la lumière des pages. Formes et fonctions de l’ornementation typographique au XVIe siècle – Lizzie Boubli, Une poétique de l’ornement : l’exemple de l’Allégorie de l’Hymen d’Agnolo Bronzino – Pascal Julien, Termes, atlantes et caryatides : corps et décors d’une architecture discursive. XVIe-XVIIIe siècles – Évelyne Thomas, Termes et caryatides dans les dessins et gravures de Jacques Androuet Du Cerceau – Bertrand Prevost, Des putti et de leurs guirlandes. Points, nœuds, monde – Femke Speelberg, Ordine con piu ornamento. Reconsidering the Origins of Strapwork Ornament in Relation to the Emancipation of the Ornamental Frame – Brigitte D’Hainaut, Assonances, dissonances et résonances. Efficacités structurantes de l’ornement dans l’architecture religieuse des Pays-Bas aux XVIIe et XVIIIe siècles – Michel Lefftz, L’ornement tiendrait-il à un cheveu ? Jalons pour une grammaire formelle des cheveux, barbes et autres représentations pilleuses – Alexandra Ballet, Lorsque la bordure devient sujet. L’exemple des intarsie au Quattrocento – Christian Michel, Le putto entre motif ornemental et figure – Édouard Degans, La console dans l’architecture florentine du XVIe siècle, entre ornement et sculpture – Nicolas Cordon, Stuc et ornement dans les décors italiens du XVIe siècle : le cas de la Galleria degli Stucchi du palais Capodiferro à Rome – Anne Perrin-Khelissa, Comment orne-t-on la sculpture en biscuit de Vincennes-Sèvres au XVIIIe siècle ? Figures en porcelaine ; ornements en bronze – Émilie Roffidal-Motte, Distinction et union des genres : les ornements et les reliefs sculptés du mobilier liturgique du sud-est de la France (XVIIIe siècle) – Valérie Nègre, Les ornements d’architecture en matériaux factices et leur réception en France à la fin du XVIIIe siècle – Émilie Passignat, Des frises, des emblèmes, des festons, des grotesques. Giorgio Vasari et le cycle décoratif du Palazzo Vecchio à Florence – Valérie Herremans, Rubens as an Inventor of Ornament – Sébastien Bontemps, Le dessin, témoin du relief au service de l’ornemental – Linda Hinners, Specialist Skills in the Workshop of French Ornamental Sculptors at the Royal Palace of Stockholm, circa 1700 – Ariane Varela Braga, Règles et principes : l’enseignement du dessin d’ornement en Angleterre à la fin du XVIIIe siècle – Sarah Munoz, Écriture du mur, écriture de soi : les têtes en médaillon sculptées dans l’architecture privée de la Renaissance en France – Isabelle Gilles, L’ornement au service de la distribution – Laurent Regard, Pouvoir du cadre et droit des images, l’épiscopat français face à ses tableaux

Interest Classification:
Fine Arts & Performing Arts
Other art forms
Decorative arts

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved