Skip Navigation Links

Énoncer / Dénoncer l’autre
Discours et représentations du différend confessionnel à l’époque moderne

C. Bernat, H. Bost (eds.)
Add to basket ->
443 p., 2 b/w ill., 156 x 234 mm, 2012
ISBN: 978-2-503-54489-2
Languages: French
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 65,00 excl. tax
How to order?
Online content: http://www.brepolsonline.net/action/showBook?doi=10.1484%2FM.BEHE-EB.5.106546

Ce volume est le fruit d’une enquête menée durant deux années sur les marques –enjeux, conceptions, interprétations et usages– de l’altérité religieuse. Il s’intéresse à la façon dont les acteurs, fidèles et artisans ou tenants d’une orthodoxie, l’instaurent et la revendiquent aussi bien dans un combat contre leurs adversaires confessionnels que dans leurs aspirations à un particularisme religieux. À travers les prétentions concurrentielles à la Vérité, il interroge autant les mécanismes d’élaboration d’une hétérodoxie que les tentatives de valorisation d’une dissidence spirituelle.
Étudiant l’énonciation et la dénonciation du différend religieux, les travaux réunis cherchent à rendre compte des modalités d’affrontements rhétoriques et de la dimension lexicale des conflits idéologiques de l’Âge classique, opposants catholiques, protestants, orthodoxes ou musulmans en des luttes tant interconfessionnelles qu’intracommunautaires. Décortiquant les discours de rupture et d’exclusion, les enquêtes s’attachent tout particulièrement aux processus de construction de la figure de l’autre, aux efforts et aux effets de la stigmatisation de l’ennemi.
Les auteurs abordent ces conflits de croyance et ces rivalités de piété en analysant les stratégies discursives, les procédés de dénégation ou d’héroïsation, la production ou la manipulation d’images connotées et la véhémence d’un langage ciselé. Cette histoire sémantique de la différence fait aussi la part belle aux formes et aux modes qu’emprunte le combat religieux à travers la rhétorique législative, la littérature apologétique et les écrits polémiques, l’histoire morale et culturelle, l’homilétique et le raisonnement philosophique. Elle se présente comme une approche du rôle et du poids d’un combat langagier qui, sous la plume ou en chaire, amorce, jalonne, anime ou prolonge celui des armes. En s’interrogeant sur l’acte de nommer l’autre, cet ouvrage propose d’évaluer la force d’effraction de ce différend dans le champ de la croyance et sa place dans le développement d’une économie rhétorique normative de la foi.

Chrystel Bernat est chargée de conférences à l’École Pratique des Hautes Études et chargée d’enseignement à l’Institut Protestant de Théologie de Montpellier (Histoire du christianisme moderne). Auteur d’une thèse de doctorat sur les violences de religion au tournant du Grand Siècle, elle a codirigé Religion, secret, autorité. Pratiques textuelles et cultuelles en clandestinité (2011). Ses recherches portent sur l’histoire de la violence confessionnelle et les formes de radicalisme religieux. Elle travaille actuellement sur l’histoire de la ferveur, les pratiques de piété militantes et l’homilétique de résistance à l’oppression religieuse en France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Hubert Bost est directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (chaire « Protestantismes et culture dans l’Europe moderne, XVIe-XVIIIe siècles ». Auteur notamment de plusieurs ouvrages consacrés à la pensée de Pierre Bayle, il codirige l’édition critique de la correspondance générale de La Beaumelle. Ses travaux sur les liens entre protestantisme et Lumières portent en particulier sur l’articulation entre conviction religieuse et pensée rationnelle chez les écrivains huguenots des XVIIe et XVIIIe siècles en Europe.

Review
"L'ensemble de ces opérations est examiné à travers une grande diversité de corpus de sources, qui témoignent elles-mêmes d'une grande variété de formes du conflit confessionel. Plusieurs chapitres apportent ainsi d'utiles contributions à l'histoire des disputes théologiques ou de la littérature de controverse, mais les sources municipales, judiciaires, parlementaires et les textes normatifs édictés par les Églises et les souverains sont également analysées en détail; certaines formes de savoirs nouveaux, telles que l'orientalisme ou les discours philosophiques du XVIIIe siècle sont aussi resitués dans le cader des processus d'affirmation des identités confessionnelles. L'ouvrage montre ainsi que le chantier qu'il ouvre de - meure extrêmement fécond. (Christian Grosse, in: Archiv für Reformationsgeschichte, Jg 43, 2014, p. 145-146, n°482)
Interest Classification:
Religion (including History of Religion) & Theology
Comparative religion & religions not otherwise listed
Christian devotion & forms of religious expression
Ecclesiology (& theology of Christian life)
Islam

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved