Skip Navigation Links

Le Silence à la Renaissance

M. Jones - Davies, F. Malhomme (eds.)
Add to basket ->
198 p., 2 b/w ill., 156 x 234 mm, 2015
ISBN: 978-2-503-54252-2
Languages: French, English
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 60,00 excl. tax
How to order?
Online content: http://www.brepolsonline.net/action/showBook?doi=10.1484/M.SIRIR-EB.5.106360

Le doigt sur la bouche, Harpocrate, l’enfant-dieu égyptien, ordonne aux hommes de la Renaissance de se taire. On parle donc beaucoup de silence à l’aube de la modernité. Car la rhétorique des humanistes et ses jeux donne des arguments au scepticisme et la cohérence du monde en est ébranlée. Pantagruel convoque le muet Nazdecabre contre « les amphibologies, équivocques et obscuritéz des mots », et Cordelia et Hamlet se taisent pour toujours pour dire l’amour et la mort. Dans ce monde où la Réforme a désacralisé les cloîtres, le silence se réfugie dans le mystère des temples antiques qui renaissent pour sauver le sacré des souillures des guerres de religion. Mais le silence est ambivalent comme le langage qu’il tente de combattre et peut signifier aussi bien lâcheté, surdité ou censure que vérité indicible. Alors c’est dans la poésie muette de la peinture que l’on peut encore en savourer le mystère. Avant-propos, Margaret Jones-Davies, Le silence à la Renaissance dans la tradition hermétiste et pythagoricienne et dans la pratique de l’intersubjectivité, Jean-Claude Margolin, Adages, apophtegmes et emblèmes du silence à la Renaissance, Jean Céard, Prière et silence, Daniel Ménager, La voix du silence de la création artistique, de Léonard de Vinci au Titien, Jean Lacroix, Poésie silencieuse et peinture parlante, Marie-Madeleine Martinet, Dire le silence : aspects du motif du silence dans l’œuvre de Du Bellay, Edith Karagiannis-Mazeaud, Voices of silence and Silence of Voices in some English literary Texts of the Renaissance, Eloisa Paganelli, Silence and the Audience in Renaissance Drama : The Case of G. A. Bredero’s Dumb Knight (1618), Ton Hoenselaars, The Picture of Nobody : Shakespeare’s paperless Person, Richard Wilson, La « réduction au silence ». Politiques du silence dans l’œuvre de Shakespeare, Margaret Jones-Davies, « I like your silence » : Theatre and Audience in Shakespeare’s Plays, James Ronald Mulryne, « The rest is silence » : Productions of Hamlet and the Politics of Silence, Margaret Shewring

Table of Contents

Avant-propos — Margaret Jones-Davies

Le silence à la Renaissance dans la tradition hermétiste et pythagoricienne et dans la pratique de l’intersubjectivité — Jean-Claude Margolin

Adages, apophtegmes et emblèmes du silence à la Renaissance —  Jean Céard

Prière et silence — Daniel Ménager

Les voix du silence de la création artistique en Italie au XVIe siècle (De Léonard de Vinci au Titien) — Jean Lacroix

Poésie silencieuse et peinture parlante — Marie-Madeleine Martinet

Dire le silence : aspects du motif du silence dans l’œuvre de Du Bellay — Edith Karagiannis-Mazeaud

Voices of silence and silence of voices in some English literary texts of the Renaissance — Eloisa Paganelli

Silence and the Audience in Renaissance Drama : The Case of G. A. Bredero’s Dumb Knight (1618)  — Ton Hoenselaars

The Picture of Nobody : Shakespeare’s Paperless Person — Richard Wilson

La « réduction au silence ». Politiques du silence dans l’œuvre de Shakespeare — Margaret Jones-Davies

« I like your silence » : Theatre and Audience in Shakespeare’s Plays — James Ronald Mulryne

« The rest is silence » : Productions of Hamlet and the Politics of Silence — Margaret Shewring

Interest Classification:
Fine Arts & Performing Arts
Art History (general)
Renaissance art history
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)
Medieval European history (400-1500) : main subdisciplines
Cultural & intellectual history

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved