Skip Navigation Links

Certitude et incertitude à la Renaissance

F. Malhomme, M. Jones-Davies (eds.)
Add to basket ->
196 p., 25 b/w ill., 156 x 234 mm, 2013
ISBN: 978-2-503-54251-5
Languages: French, English
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 60,00 excl. tax
How to order?
Online content: http://www.brepolsonline.net/action/showBook?doi=10.1484/M.SIRIR-EB.5.106359

La Renaissance est marquée par un grand mouvement de rationalisation du savoir. La science sert de référence à l'art, qui par sa mathématisation, tente de s'approcher le plus possible de la certitude absolue dont elle fournit le modèle. Les sciences intermédiaires, disciplines d'application de la mathématique, telles que la mécanique, l'optique, l'abaque, se développent, permettant de nombrer le réel, parallèlement aux instruments de précision qui accroissent l'efficacité de la technique. D'autres disciplines, telles que le droit ou l'histoire, cherchent de même à élaborer les principes et la méthode de leur certitude propre. Il est toutefois des domaines, tels que la foi ou l'acte moral, où la certitude ne s'étalonne pas sur la vérité de la science, mais trouve en son coeur l'incertitude fondatrice de l'expérience humaine. En tentant, dans la recherche du bien et du mal, du beau et du laid, de conjurer la relativité et la précarité de la vie, l'intelligence humaine ne saurait fait l'économie du doute qui la distingue de la machine et fonde sa grandeur. C'est à cette tension jamais résolue, mise en évidence par l'humanisme de la Renaissance, que cet ensemble de contributions se propose de réfléchir.

 

Table of Contents

Préface Certitude et pensée moderne, Annarita Angelini, Un savoir-opérer sujet à la règle. Certitude et incertitude dans la théorie de l’architecture de Brunelleschi-Alberti, Annarita Angelini, Les relations d’incertitude de Heisenberg à travers les yeux de Léonard, Rossella Lupacchini, Construire la certitude dans le discours scientifique, Myriam Marrache-Gouraud, La preuve artificielle, entre rhétorique et droit, de Ramus à Althusius, Bruno Méniel, L’histoire, calcul des probabilités : de la rationalité du prince, Jean Lacroix, Se prononcer dans l'incertitude. « Je ne serais pas si hardi à parler, s’il m’appartenait d’en être cru », André Tournon, Certain, un certain, bien incertainement, de certains, trop incertain, très-certaines : incertitude du discours et discours de l’incertitude chez Montaigne, Bruno Roger-Vasselin, Du couple magister-discipulus au couple Salomon-Marcoul : de la certitude pour l’autre à la certitude pour soi, Stéphan Geonget, Of Power and Subjectivity : Sites of Uncertainty in English Renaissance Drama, and the Case of Sir Thomas More, Ton Hoenselaars, Modes of certitude and incertitude in Shakespearian tragic heroes, Eloisa Paganelli, Espaces de l’incertitude, Marie-Madeleine Martinet

Interest Classification:
Fine Arts & Performing Arts
Art History (general)
Renaissance art history
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)
Medieval European history (400-1500) : main subdisciplines
Cultural & intellectual history

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved